La transparence de la justice constitutionnelle, Étude de droit comparé.

par Mariana Almeida Kato

Projet de thèse en Droit public - SHS

Sous la direction de Thomas Hochmann.

Thèses en préparation à Reims , dans le cadre de Ecole Doctorale Sciences de l'Homme et de la Société , en partenariat avec (CRDT) Centre de Recherche sur la Décentralisation Territoriale (laboratoire) depuis le 26-09-2016 .


  • Résumé

    La thèse de doctorat porte sur la transparence de la justice constitutionnelle en droit comparé. Ce projet réunit pour la première fois deux thèmes de premier plan, la transparence et la justice constitutionnelle, qui n'ont jamais été rapprochés dans une étude approfondie. Aucune monographie n'a été consacrée à la transparence du Conseil constitutionnel français. Non content de combler cette lacune, le sujet proposé va plus loin en choisissant d'adopter une démarche comparative. La justice constitutionnelle et la transparence sont deux thèmes cruciaux. Le développement de la justice constitutionnelle est une caractéristique essentielle des systèmes juridiques contemporains. Les organes chargés de contrôler la conformité des lois et éventuellement d'autres normes juridiques à la Constitution exercent un pouvoir de plus en plus important dans les démocraties modernes, depuis peu en France et depuis plus longtemps dans d'autres États. Parallèlement, dans ces mêmes démocraties, l'exigence de transparence de l'action publique ne cesse de gagner en importance. De multiples dispositions, législatives ou constitutionnelles, mettent en œuvre une certaine transparence dans divers objectifs de lutte contre la corruption, de contrôle, de confiance, ou de participation des citoyens. Mais la transparence pose également certaines difficultés, par exemple à l'égard de la délibération, ou encore du fait de l'encombrement d'une juridiction. La thèse examinera avec précisions les normes juridiques qui ordonnent ou limitent la transparence de la justice constitutionnelle, telles que la procédure de nomination des juges, les possibilités de récusation ou de déport, le choix des requêtes examinées en détail, la motivation des décision et la possibilité de publier des opinions séparées, le rôle joué par les collaborateurs des juges, l'accès aux délibérations et aux archives, la publication des amici curiae ou encore la tenue d'audiences publiques et leur diffusion. Par ailleurs, alors que le Conseil constitutionnel est désormais souvent présenté comme une cour constitutionnelle semblable à celles qui existent dans d'autres États européens, la confrontation aux expériences étrangères permettra de mesurer le degré de transparence de cette institution.

  • Titre traduit

    Transparency in Constitutional Jurisdiction, an essay in comparative law.


  • Résumé

    The subject of the thesis is the analysis of transparency in constitutional jurisdiction in a comparative perspective. The project reunites, for the first time, two différent themes - transparency and constitutional jurisdiction - which have never been studied together in a profound analysis, despite the importance. The development of the constitutional justice is one essentiel quality of the contemporain legal systems. The institutions entrusted with the responsibility of safeguarding the Constitution have a increasing importance in the modern democracies, since not very long time in France and more in other countries. In parallel, in these same democracies, the exigency of transparence of the public action continues to gain importance. Many legal or constitutional devices encourage the transparency in diferentes perspectives: the fight against corruption, control, confidence or citizen's participation. But transparency also presents some challenges, for exemple, regarding the deliberation process or the surcharge of a jurisdiction. The thesis will precisely examine the rules concerning the regulation or limitation of the transparency, such as the nomination process for constitutional courts judges, judicial disqualification, choice of cases to be examined in detail, motivation and decision making, publicity of dissident opinions, role of judges collaborators, the access to the deliberation and documents, publication of the amici curiae and also public hearings and its diffusion. Moreover, while the Conseil constitutionnel is often presented as a constitutional court similar to those existing in other European states, the confrontation with foreign experiences will allow to measure the degree of transparency of this institution.