Essays on empirical evaluation of the European R&D policy

par Kymble Christophe

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Lionel Ragot et de Gaétan Le Chat.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de École doctorale Économie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec EconomiX (Nanterre) (laboratoire) depuis le 11-10-2016 .

  • Titre traduit

    Essais empiriques sur l’évaluation de la politique de recherche et développement européenne


  • Résumé

    Cette thèse propose d’utiliser un cadre empirique pour évaluer la politique européenne en matière de recherche et développement. Le programme-cadre (PCRD), qui incarne l’action eu- ropéenne dans ce domaine, est au cœur de l’analyse. L’objectif est de déterminer si des preuves d’efficacité peuvent être trouvées en confrontant les effets observés de du PCRD avec ses objectifs cibles et son fonctionnement. Dans ce but, trois analyses sont présentées. Le premier chapitre analytique porte sur le réseau de collaboration formé par les projets de recherche soutenus. L’utilisation des méthodes d’analyse des réseaux sociaux nous donne un aperçu de la structure de l’Espace Européen de la Recherche. Tout en identifiant l’épine dorsale potentielle du réseau, des tests de résilience et d’efficacité sont effectués. Le deuxième chapitre a pour but de décrire comment la structure des projets collabo- ratifs influence la création de connaissances. Une attention toute particulière est accordée à l’identification des interactions qui peuvent fonctionner à l’intérieur et à l’extérieur des parte- nariats financés; ainsi, les caractéristiques des partenaires et les effets de réseau sont au centre de l’enquête. Cette méthode fournit un regard complémentaire sur l’efficacité du programme, en particulier au niveau des projets. Le dernier chapitre adopte une approche micro-fondée sur l’entreprise et s’interroge sur l’impact des PCRD. La question est la suivante: le PCRD stimule-t-il les performances des lauréats ou constitue-t-il un goulot d’étranglement pour l’innovation et la croissance ? Pour y répondre, une analyse de causalité est nécessaire, nous l’appliquons donc à trois perfor- mances économiques : la solvabilité, la productivité et la rentabilité des entreprises soutenues. En fin de compte, une comparaison est faite entre les effets du PCRD et ceux de EUREKA afin d’établir laquelle des deux structures est la plus favorable à la croissance des entreprises.


  • Résumé

    This thesis proposes to assess the European policy in Research and Development through an empirical scope. The Framework Programme (EUFP), which embodies the Euro- pean action in the field, is at the core of the analysis. The aim is to determine whether evidence of effectiveness can be found when confronting observed effects of EUFP with both its targeted- objectives and functionning. In that purpose, three analyses are laid out. The first analytical chapter focuses on the collaborative network formed by supported re- search projects. The use of social network analysis methods gives us a view on the structure of the European Research Area. While identifying the potential backbone of the network, tests of Resilience and effectiveness are runned. The aims of the second chapter is to describe the role of research collaborations structure on knowledge creation. Particular attention is placed on identifying interactions that may operate inside and outside supported partnerships; thus, partners characteristics and network effects are at the centre of the investigation. This method provides complementary evidence on program effectiveness especially at projects level. The last chapter adopts a firm-based approach and questions the impact of such program. Does EUFP stimulate laureates performances or does it act as a bottleneck for innovation and growth? Answering this, asks for causal methodology that we implement with regard on three economic performances: solvency, productivity and profitability of supported firms. Ultimately, a compar- ison is made with the EUREKA program effects to establish which one from EUFP top-down structure and EUREKA bottom-up one is more favorable for economic growth.