Photométrie et Astrométrie des Satellites de Jupiter : Application à la campagne de phénomènes mutuels 2015.

par Éléonore Saquet

Projet de thèse en Astronomie et Astrophysique

Sous la direction de Jean-Eudes Arlot et de Vincent Robert.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de École doctorale Astronomie et astrophysique d'Île-de-France (Meudon, Hauts-de-Seine) , en partenariat avec IMCCE - Institut de Mécanique Céleste et de Calcul des Ephémérides (laboratoire) , Pégase (equipe de recherche) et de Observatoire de Paris (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2014 .


  • Résumé

    L'année 2015 est une période favorable pour l'observation des phénomènes mutuels des satellites de Jupiter. La Terre passera dans le plan équatorial jovien et cette configuration, d'une périodicité de 12 ans, permet l'observation d'occultations et d'éclipses mutuelles entre les satellites de la planète. Il est tout d'abord question d'organiser une campagne internationale observationnelle de ces phénomènes. Il faudra ensuite, en parallèle à l'observation directe par le candidat, recueillir et réduire les observations des partenaires pour en déduire les paramètres astrométriques et physiques de chaque satellite indépendamment. Ces données permettront des contraindre la dynamique des satellites, mais aussi du système planétaire dans son ensemble. Une approche permettant de déduire des informations sur la photométrie des corps observés est vivement recommandée.

  • Titre traduit

    Photometry and Astrometry of Jupiter Satellites: Application to the 2015 mutual events campaign.


  • Résumé

    The year 2015 is a favorable time for the mutual events observation of Jupiter's satellites. The Earth will pass in the jovian equatorial plane and this configuration, which happens every 12 years, allows the observation of occultations and mutual eclipses between the planet's satellites. First, we will have to organize an international observation campaign of these events. Then, the student will have to observe, and at the same time, record and reduce the observations of the partners to deduce the astrometric and physical parameters of each satellite. These data will allow to constrain the dynamics of the satellites, and also of the planetary system. An approach allowing to deduce some information about the photometry of the observed objects is strongly recommended.