Physiopathologie et traitement de la fourbure équine : évaluation des effets vasculaires de la pentoxifylline et de la propentophylline dans les vaisseaux digités de cheval

par Nasr Kabbesh

Thèse de doctorat en Biologie, Médecine, Santé

Sous la direction de Marc Gogny.

Thèses en préparation à Nantes, Ecole nationale vétérinaire , dans le cadre de École doctorale Biologie-Santé Nantes-Angers depuis le 12-12-2008 .


  • Résumé

    Le traitement médical de la fourbure équine basé sur l’usage d’agents vasodilatateurs (i.e. antagonistes -adrénergiques) n’a pas toujours été couronné de succès jusqu’à présent. La pentoxifylline et la propentofylline sont des bases xanthiques possédant des propriétés hémorhéologique et anti-endotoxinique, mais leur effet vasodilatateur est très peu connu chez le cheval. Mon travail de thèse a consisté à étudier in vitro les effets vasorelaxants de la pentoxifylline et de la propentofylline dans les veines digitées de cheval (VDC) sain. Les résultats obtenus montrent que la pentoxifylline induit une relaxation qui implique un rôle du monoxyde d’azote (NO) endothélial, la voie des prostaglandines vasodilatatrices ainsi qu’une inhibition des phosphodiéstérases spécifiques de la dégradation de la guanosine monophosphate cyclique. Contrairement à la pentoxifylline, la voie des prostaglandines n’intervient pas dans le mécanisme d’action de la propentofylline et la voie du NO n’est que partiellement concernée. Dans un modèle de fourbure endotoxinique, mes travaux montrent que la relaxation induite par les deux molécules est conservée en présence d’endotoxine d’Escherichia coli contrairement à celle induite par l’acétylcholine. De plus, seulement la pentoxifylline a corrigé la dysfonction endothéliale engendrée par l’endotoxine d’Escherichia coli. Ce travail décrit, pour la première fois, les mécanismes vasorelaxants de la pentoxifylline et de la propentofylline dans les VDC. Les résultats obtenus appuient l'hypothèse selon laquelle la pentoxifylline pourrait avoir un effet vasculoprotecteur sur les vaisseaux digités des chevaux fourbus, indépendamment de ses propriétés hémorhéologiques

  • Titre traduit

    Pathophysiology and treatment of equine laminitis : evaluation of the vascular effects of the pentoxifylline and the propentophylline in digital veins of the horse


  • Résumé

    The effectiveness of medical treatment of equine laminitis based on the use of vasodilator agents (i.e. α-adrenergic antagonists) has not always been proven so far. The pentoxifylline and the propentofylline which are xanthine derivatives possess hemorheological and anti-endotoxinic properties but little is known about their vasodilating effect in horse. My thesis work was designed to study in vitro the vasorelaxant effects of pentoxifylline and propentofylline in equine digital veins (EDV) isolated from healthy horse. The results show that pentoxifylline induced a relaxation via nitric oxide (NO) and vasodilatory prostanoid pathways and also through the inhibition of cyclic guanosine monophosphate specific-phosphodiesterase activity. Contrary to the pentoxifylline, prostaglandin pathway is not involved in the mechanism of propentofylline-induced effect and the NO pathway is only partially involved. Using a model of endotoxin-induced experimental laminitis, my work shows that the relaxation induced by the two molecules was maintained in the presence of the endotoxin of Escherichia coli contrary of that induced by acetylcholine. In addition, only pentoxifylline corrected the endotoxin-induced endothelial dysfunction. This work describes, for the first time, the vasorelaxant mechanisms of pentoxifylline and propentofylline in EDV. The results support the hypothesis that pentoxifylline may have a vasculoprotective effect on the digital vessels of laminitic horses, independently of its hemorheological properties