Etude des différences de perception entre sujets Approche méthodologique et application à une épreuve de catégorisation

par Pauline Faye

Thèse de doctorat en Agroalimentaire

Sous la direction de El Mostafa Qannari.


  • Résumé

    L’objectif poursuivi est de développer une démarche méthodologique incluant des méthodes statistiques pour étudier les différences de perception entre sujets en focalisant sur l’exploration du lien entre connaissance et perception. L’épreuve de tri libre est considérée comme un moyen d’accéder aux perceptions et aux représentations des sujets. Deux approches complémentaires de segmentation des sujets sont considérées. La première approche est basée sur le degré de connaissance préalable des sujets vis-à-vis des produits évalué sur la base d’un quizz. La seconde approche consiste à segmenter les sujets en fonction des tris qu’ils ont réalisés et à déterminer, pour chaque classe, une partition compromis des partitions individuelles en se basant sur l’indice de Rand ajusté. Par la suite, les méthodes de positionnement multidimensionnel (Multidimensional Scaling) et les arbres additifs permettent de compléter l’analyse des proximités entre les groupes de produits ainsi identifiés. A titre d’illustration, le lien entre la connaissance en vin de consommateurs et leur perception des verres de dégustation est exploré. Les consommateurs identifiés comme connaisseurs, avec un degré de connaissance élevé et des pratiques communes, ont des représentations catégorielles des verres similaires, structurées principalement sur la base de propriétés globales, induites par un traitement cognitif de haut niveau. Des consommateurs identifiés comme étant moins connaisseurs, partageant des expériences pratiques et fortement impliqués dans l’achat de vin, ont une organisation perceptive des verres similaires à celle des connaisseurs. Cependant, cette organisation semble être structurée principalement sur la base de propriétés descriptives, induites par un traitement cognitif de bas niveau. Les liens effectifs entre connaissance, expériences, usages et perception permettent une meilleure prise en compte des facteurs individuels dans les études consommateurs


  • Résumé

    The aim is to develop a methodological approach including statistical methods to study the individual differences in perception. The research work focuses on the free sorting task as a means to assess the perception and the representation of a set of products and investigate the relationship between knowledge and perception. For this perspective, two complementary clustering approaches of the subjects are proposed. The first one is based on the degree of prior knowledge of the products, assessed on the basis of a quiz. The second one consists in clustering the subjects according to the similarities of their sorting of the products and determining, for each cluster, a compromise partition of the individual partitions by means of the adjusted Rand index. Finally, methods of Multidimensional Scaling and additive tree are undergone in order to assess the proximities between the groups of products thus identified. As an illustration, we study the relationship between consumers’ knowledge of wine and their perception of wine glasses. The consumers identified as connoisseurs, with a high degree of wine knowledge and a common practice, have similar representations of the glasses, mainly structured on global properties that involve a high order cognitive process. Consumers who know less about wine but share practical experiences and who are very involved in the purchase of wine, present the same perceptual organization of the glasses than the connoisseurs. However, these consumers seem to mainly structure their representation according to descriptive properties that involve low order cognitive process. Links between knowledge, experiences, practices and perception make it possible to better integrate individual factors in consumer studies.