Communication et diplomatie religieuse. Une approche dans le contexte de la philosophie de l'Organisation des Nations Unies

par Nelu Burcea

Projet de thèse en Sciences de l'information, de la communication et de la documentation

Sous la direction de Stefan Bratosin.

Thèses en préparation à Montpellier 3 , dans le cadre de École doctorale 60, Territoires, Temps, Sociétés et Développement , en partenariat avec CORHIS - Communication, Ressources Humaines & Intervention Sociale (laboratoire) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    Le sujet des relations interconfessionnelles dans le contexte de la mondialisation est un sujet de recherche encore insuffisamment exploitée dans les sciences de l'information et de la communication. Si les pratiques et les usages religieux ont été étudiés dans le domaine de la communication religieuse (réseaux Iarsic, Relicom, numéros de revues MEI, ESSACHESS, Tic&société, etc.) , les questions liées aux pratiques de communication et construction de sens politique, sociale, économique et culturelle de la religion ont été insuffisamment traitées. Si la religiosité peut être considérée comme pacifiste ou conflictuelle, l'étude de la communication diplomatique (pratiques, usages et médiation) dans les relations inter-confessionnelles au sein et à l'extérieur des institutions et des organisations ainsi qu'entre les différents acteurs institutionnels pourraient fournir des modèles explicatifs et de bonnes pratiques pour le développement des relations interreligieuses contemporaines. Dans ce contexte, mon terrain sera la philosophie de l'Organisation des Nations Unies, qui représente un référentiel et un matériel riche et fertile pour l'étude de la médiation religieuse et politique dans le cadre de la construction de sens dans la communication diplomatique religieuse.

  • Titre traduit

    Communication and Religious Diplomacy An approach in the context of United Nations philosophy


  • Résumé

    The subject of Interfaith relations in the context of globalization has been a research topic still insufficiently exploited into the information and communication sciences. If religious practices and uses have been studied in the field of religious communication (réseaux Iarsic, Relicom, numéros de revues MEI, ESSACHESS, Tic&société, etc.), the issues related to communication practices and the construction of the political, social, economic and cultural meaning of religion have been insufficiently treated. If the religiousness might be considered as a pacifist or conflictive, the study of diplomatic communication (practices, uses, and mediation) in the inter-confessional relations within institutions and organizations and outside them and between different institutional actors could provide explanatory models and good practices for contemporary interfaith relations development. In this context, my favorite field of study will be the philosophy of the United Nations, which has represented a fertile referential and rich material for the study of religious and political mediation in the context of the construction of the meaning in the religious diplomatic communication.