Comparaison des séquences, de l'organisation, et de l'expression des gènes rap-1 (rhoptry-associated-protein-1) chez les isolats du genre Babesia responsables de babésiose ovine en Chine

par Qingly Niu

Thèse de doctorat en Biologie, Médecine, Santé

Sous la direction de Laurence Malandrin.

Thèses en préparation à Nantes, Ecole nationale vétérinaire , dans le cadre de École doctorale Biologie-Santé Nantes-Angers depuis le 25-11-2010 .


  • Résumé

    Les babésioses ovines chinoises sont dues à plusieurs parasites intra-érythrocytaires du genre Babesia répartis en 2 groupes phylogénétiques. L'un comporte Babesia sp. Xinjiang; l'autre, proche de B. motasi, regroupe plusieurs agents au statut d'espèce ou de genre encore à définir. Dans l'objectif de développer une stratégie vaccinale visant à bloquer la multiplication du parasite chez son hôte, la caractérisation de la famille multigénique rap-1 (rhoptry-associated-protein-1), codant des protéines impliquées dans l'invasion du globule rouge par le parasite, a été menée. Dans le groupe B. motasi-like, le locus rap-1 chez 4 agents étudiés (Babesia sp. Tianzhu, Babesia sp. BQ1 Lintan et BQ1 Ningxian, Babesia sp. Hebei) est complexe, avec 3 types de gènes, rap-1a (6 copies), rap-1b (5 copies identiques intercalées entre les gènes rap-1a) et rap-1c (1 copie en 3' du locus). Si les séquences sont très proches pour 3 des agents (99,9% d'identité sur le locus entier), celles de Hebei divergent plus (78%). Les 3 types de gènes sont transcrits chez Babesia sp. BQ1 Lintan. En culture in vitro, seule une partie des copies de rap-1a est traduite. In vivo, l'ensemble des gènes semble traduit avec des variations de cinétique. Chez Babesia sp. Xinjiang, 7 gènes rap-1a sont caractérisés, et séparés en types α et β en fonction de leurs séquences en 3'. Ces gènes en tandem sont identiques sur les 936 nt en 5', puis diffèrent en 3' à la fois en longueur et en séquence, avec un nombre variable de répétitions de 36 nt plus ou moins conservés. Au moins 5 gènes sont transcrits par ce parasite cultivé in vitro. Ces résultats sont discutés en terme de taxonomie, d'évolution, de vaccination

  • Titre traduit

    Comparison of sequence, organisation and expression of the rhoptry-associated-protein-1 genes in Babesia isolates responsible for ovine Babesiosis in China


  • Résumé

    Several intra-erythrocytic parasites of the genus Babesia are responsible of ovine babesiosis in China. They belong to two phylogenetic groups. One includes only Babesia sp. Xinjiang ; the other, close to B. motasi, gathers several different parasites whose status as genus or species remains to be clarified. To develop a vaccination strategy aiming at blocking the parasite multiplication within its host, the characterization of the multigene family rap-1 (rhoptry-associated-protein-1) has been undertaken, as these proteins are known to be involved in the process of the erythrocyte invasion by the parasite. In the B. motasi-like group, the rap-1 locus is complex in the 4 parasites studied (Babesia sp. Tianzhu, Babesia sp. BQ1 Lintan and BQ1 Ningxian, Babesia sp. Hebei) with 3 types of genes : rap-1a (6 polymorphic copies), rap-1b (5 identical copies intercalated with rap-1a genes) and rap-1c (1 copy at the 3' end of the locus). The sequences are similar for 3 of these parasites (99.9% over the whole locus), but Babesia sp. Hebei rap-1 sequences are more divergent (78%). The 3 types of genes are transcribed in vitro by Babesia sp. BQ1 Lintan. In vitro, only some copies of rap-1a are translated. In vivo, all genes seem to be translated with different kinetics. Seven rap-1a genes have been characterized in Babesia sp. Xinjiang, belonging to two types, α and β, according to their 3' end sequences. These tandemly arranged genes are identical over 936 nt in 5', and differ in 3' by a variable number of more or less conserved 36 nt repeats. At least 5 of these genes are transcribed in in vitro culture. These results are discussed in terms of taxonomy, evolution and vaccination