Les composés mésoioniques : de nouveaux outils pour la libération contrôlée de principes actifs

par Karine Porte

Projet de thèse en Chimie

Sous la direction de Frédéric Taran.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Sciences Chimiques : Molécules, Matériaux, Instrumentation et Biosystèmes , en partenariat avec Service de Chimie Bioorganique et de Marquage (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    Le projet a pour objectif de développer de nouvelles architectures moléculaires pouvant être clivées sur commande chimique. Des micelles et des dendrimères comportant dans leur structure une entité clivable par réaction avec des alcynes seront pour cela synthétisés. Le cœur hydrophobe de ces nanostructures pourra être utilisé pour l'encapsulation de principes actifs. L'addition de réactifs alcynes permettra alors de détruire le nanoobjet libérant de ce fait le composé bioactif. Ce projet de thèse est donc pluridisciplinaire et impliquera de la synthèse organique, de la caractérisation de nanoobjets et des études fondamentales sur les réactifs clivables par addition d'alcynes. L'utilisation d'alcynes marqués par du fluor 18 sera en fin de projet envisagé pour des applications en théranostic

  • Titre traduit

    Mesoionic compounds : new tools for drug delivery


  • Résumé

    The aim of this project is to develop new nanostructures able to react rapidly with alkynes leading to multi-clivages and therefore destruction of the nanoparticle. The design of these nanoparticle includes a hydrophobic core and a hydrophylic head connected by a cleavable spacer developed in the lab few months ago. Hydrophobic drugs can easily be encapsulated in the core of these nanostructures. Upon addition of hydrophobic cyclooctynes, the spacer undergoes spontaneous clivage through a bioorthogonal reaction liberating the drug in the media. These new bioorthogonal clivable nanoparticles should find numerous applications in the fields of drug delivery and theranostic. 18F-labelled alkynes will indeed be used at the end of the project to labelled the nanoparticles and deliver the drug at the same time. The project is therefore multidisciplinay and will deal with organic synthesis, nanoscience and bioorthogonal chemistry