Déterminants sociaux et professionnels de la cognition

par Noémie Letellier

Projet de thèse en Biologie Santé

Sous la direction de Claudine Berr.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Sciences Chimiques et Biologiques pour la Santé , en partenariat avec PSNREC - Neuropsychiatrie : Recherche Epidémiologique et Clinique (laboratoire) et de Troubles cognitifs liés à l'âge (equipe de recherche) depuis le 15-12-2016 .


  • Résumé

    Le vieillissement est un processus qui s'engage tôt dans la vie et s'accompagne d'un déclin des fonctions cognitives. L'intérêt pour l'étude de ses fonctions vient du fait que le déclin cognitif tient une place majeure dans l'histoire naturelle des démences du sujet âgé dont 70% sont des maladies d'Alzheimer. Les déterminants du déclin des fonctions cognitives sont multiples et n'ont fait l'objet que récemment de travaux chez des sujets «middle-age» après 45 ans. L'environnement dans lequel nous vivons, (1) l'environnement de travail et/ou (2) l'environnement socio-économique, a un impact sur les performances cognitives et leur déclin, et entrainent des inégalités sociales de santé. La mise en place en 2012 de la cohorte Constances permet d'étudier ces questions sur une population âgée de 45 à 70 ans (70 000 participants), avant la période où les maladies neurodégénératives et perte d'autonomie apparaissent. La cohorte E3C nous permet quant à elle, d'analyser ces questions sur une population âgée de plus de 65 ans suivie depuis les années 2000. L'objectif général de ma thèse est d'examiner dans un premier temps, (1) l'impact des caractéristiques contextuelles de l'environnement de vie sur les performances cognitives (dans Constances) ou sur le risque de démence (dans E3C). Dans un second temps, nous analyserons les effets des expositions professionnelles aux produits chimiques (solvants et formaldéhyde) sur le fonctionnement cognitif ainsi que le rôle des conditions de travail dans cette relation au sein de la cohorte Constances.

  • Titre traduit

    Social and professional determinants of cognition


  • Résumé

    Aging is a process that begins early in life and is accompanied by a decline in cognitive function. The interest in the study of its functions comes from that the cognitive decline holds a major place in the natural history of dementia of the old subject of which 70% are Alzheimer's diseases. The determinants of cognitive function decline are multiple and have only recently been studied in “middle-age” subjects after 45 years. The living environment, (1) the work environment and (2) the socio-economic environment, have an impact on cognitive performance and decline, and lead to social health inequalities. The establishment of the Constances cohort in 2012 makes it possible to study these questions in a population aged 45 to 70 (70,000 participants), before the period when neurodegenerative diseases and loss of autonomy appear. The E3C cohort allows us to analyze these questions on a population aged over 65 followed since the 2000s. The general objective of my thesis is to examine first, (1) the impact of the contextual characteristics of the living environment on cognitive performance (in Constances) or on the risk of dementia (in E3C). In a second step, we will analyze the effects of occupational exposures to chemicals (solvents and formaldehyde) on cognitive functioning as well as the role of working conditions in this relationship within the Constances cohort.