Fonction de la protéine LIX1 double brin liant l'ARN et son partenaire protéique au cours de la plasticité cellulaire du muscle digestif.

par Amandine Guerin

Projet de thèse en Biologie Santé

Sous la direction de Sandrine Faure.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Sciences Chimiques et Biologiques pour la Santé , en partenariat avec PhyMedExp - Physiologie et Médecine Expérimentale du Coeur et des Muscles (laboratoire) et de Développement du muscle lisse viscéral et pathologies associées (equipe de recherche) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    La motricité digestive est assurée par la coordination de la contraction/relâchement du muscle lisse sous le contrôle du système nerveux entérique. Récemment, l'équipe d'accueil a montré que les troubles de la motricité digestive pouvant être associés à une altération de la plasticité du muscle lisse. Une meilleure analyse des mécanismes qui régule le développement du muscle lisse devrait permettre de mieux comprendre le développement de ces pathologies. Mon projet de thèse a pour objectif d'étudier la fonction de la protéine de liaison aux ARNs double-brin LIX1 et de sa protéine partenaire au cours la différenciation des cellules musculaires lisses et d'examiner dans quelle mesure l'expression de ces protéines est altérée chez des patients présentant des troubles de la motricité digestive.

  • Titre traduit

    Function of double-strain RNA-Binding Protein LIX1 and its interacting protein partner during digestive smooth muscle cell plasticity.


  • Résumé

    The motility of the digestive tract is ensured by the correct coordination of the autonomous enteric nervous system and the digestive smooth muscle cells. The host laboratory recently demonstrated that gastrointestinal motility disorders could be associated with aberrant digestive smooth muscle cells plasticity. The goals of my Ph.D proposal is to study the function of double- strain RNA-Binding Protein LIX1 and its protein partner during the differentiation of the digestive smooth muscle cells and to examine the level of expression of those proteins in primary and secondary gastrointestinal motility disorders.