Identifier et modéliser les facteurs ayant contribué à la formation du dernier épisode de sapropèle en mer Méditerranée

par Tristan Vadsaria

Projet de thèse en Océan, atmosphère, climat et observations spatiales


Sous la direction de Gilles Ramstein, Laurent Li et de Jean-Claude Dutay.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Sciences de l'Environnement d'Ile-de-France , en partenariat avec LSCE - Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement (laboratoire) , CLIM (equipe de recherche) et de université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    L'objectif principal de cette thèse est de comprendre, modéliser et valider les crises biologiques affectant périodiquement le bassin Est méditerranéen qu'on appelle « sapropels ». Au Laboratoire des Sciences du Climat et de l'Environnement (LSCE) et au Laboratoire de Météorologie Dynamique (LMD), des modèles à haute résolution spatiale permettent de très bien décrire la dynamique de la Mer Méditerranée pour la période actuelle. Il s'agira dans cette thèse de comprendre comment ce système peut se déséquilibrer jusqu'à conduire à de graves crises biologiques. On étudiera les liens de causalité entre changement d'insolation, changement d'hydrologie, stratification océanique et épuisement des eaux en oxygène. De plus, grâce à la collaboration avec GEOPS (Géosciences Paris Sud) et le CEREGE (Centre Européen de Recherche et d'Enseignement en Géosciences de l'Environnement), les scénarios des modèles climatiques couplés aux cycles du carbone pourront être validées sur l'ensemble du bassin Est méditerranéen. D'une part, au niveau international, peu d'équipes de recherche étudient ces événements extrêmes. D'autre part, nous disposons au sein du LSCE et de l'IPSL des outils tout à fait appropriés pour l'étude de tels événements, ce qui devrait permettre d'aboutir très vite à des résultats nouveaux.

  • Titre traduit

    Identify and simulate the forcing factors contributing to the developemment of the last sapropel in the Mediterranean Sea


  • Résumé

    The major aim of this thesis is to understand, simulate and validate the extreme events called “sapropels” occuring in east mediterranean basin. Indeed, very high spatial models have been developed and coupled for the Mediterranean these last years. Such models developed at LSCE (Laboratoire des Sciences du Climat et de L'Environement) and LMD (Laboratoire de Météorologie Dynamique) allow, for the first time, to understand sapropel crises from their triggering due to insolation changes to the final stratification of the ocean and anoxia depletion. Moreover, thanks to collaborations with GEOPS (Géosciences Paris Sud) and CEREGE (Centre Européen de Recherche et d'Enseignement en Géosciences de l'Environnement), our scenarios, quantified by climate and carbon cycle models, can be compared all over the eastern basin. Because only a few groups work at an international level on these extreme events and also because modeling tools available in our laboratory are appropriate for this challenge, such a thesis should be fruitful.