« Le recours à une mains d'oeuvre migrante: pour une socio-histoire de la sous-traitance dans les chemins de fer »

par Marion Duval

Projet de thèse en Sociologie, démographie

Sous la direction de Marnix Dressen et de Nicolas Jounin.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'Homme et de la Société (Cachan, Val-de-Marne) , en partenariat avec Laboratoire Professions, Institutions, Temporalités (laboratoire) et de Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objectif d'analyser la relation de sous-traitance dans les chemins de fer dans une perspective socio-historique en se focalisant sur les activités à faible valeur ajoutée. Il s'agit de s'intéresser à la manière dont cette politique a été mise en place (par quels acteurs, dans quels contextes, par quels processus) et de ses répercussions sur les conditions de travail des salariés appartenant à la société nationale des chemins de fer et aux salariés des entreprises sous-traitantes concernées.

  • Titre traduit

    "Resorting to a migrant workforce within the French railway industry: a social history of outsourcing"


  • Résumé

    Through a social historical prism and by focusing on its low added value activities, the objective of this thesis is to analyse outsourcing relations within the French national railway system. The goal is to study how such a system has been designed and implemented (actors, contexts, means) as well as its consequences on the labor force of the national railway industry and of the outsourced companies involved.