Immunomodulateurs de la voie de présentation par le CMH I aux propriétés anti-tumorales

par Romain Darrigrand

Projet de thèse en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Sébastien Apcher.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Cancérologie : biologie - médecine - santé , en partenariat avec Immunologie des Tumeurs et Immunothérapie du Cancer (laboratoire) , Rôle de la traduction d'ARNm dans la présentation antigénique (equipe de recherche) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 03-10-2016 .


  • Résumé

    La détection des cellules tumorales par le système immunitaire repose sur l'efficacité du recrutement, de l'activation et de la prolifération des lymphocytes T cytotoxiques spécifiques des antigènes dérivés de la tumeur. Les Pioneer Translation Peptides (PTPs) ont été décrits comme une source majeure de peptides antigéniques pour le processus de présentation via le CMH de classe I. Les PTPs sont produits dans le noyau, avant l'épissage des introns, par une voie de traduction non-classique, indépendante de celle de la protéine complète. Dans le cadre du processus d'immunoédition tumorale, la production de peptides antigéniques et l'expression des molécules du CMH I sont fortement diminuées dans les cellules cancéreuses. Nous recherchons des molécules susceptibles de restaurer cette présentation antigénique dans les cellules cancéreuses. Nous étudions le potentiel anti-tumoral de ces molécules et leur impact sur l'immunopeptidome du CMH I.

  • Titre traduit

    Immunomodulators for the MHC I antigen presentation pathway with antitumor properties


  • Résumé

    Cancer cells recognition by the immune system depends on the efficient recruitment, activation and proliferation of cytotoxic T lymphocytes specific to tumor-associated antigens. Pioneer Translation Peptides (PTPs) have been described as a major source of peptides for the MHC class I antigen presentation pathway. Their synthesis occurs in the nucleus, before the splicing of the mRNA, by a non-canonical pathway independent from the production of the full-length protein. The immunoediting process which occurs in cancer cells leads to the downregulation of molecules associated with antigenic peptide production and presentation. We are looking for small molecules able to reestablish an effective antigen presentation in cancer cells. We assess their antitumor potential and their impact on the MHC I antigen presentation pathway.