Mécanismes et fonctions discursives des présuppositions. Accommodation, normativité et analyse critique du discours.

par Nicolas Galy

Projet de thèse en Philosophie

Sous la direction de Denis Perrin.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Philosophie : Histoire, Créations, Représentations , en partenariat avec Institut de Philosophie de Grenoble (laboratoire) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    Cette recherche soulève deux types de questions que je conçois comme étroitement liées, l'un concernant les mécanismes de la présupposition, l'autre ses fonctions discursives potentielles. L'étude des "mécanismes" correspond à celle des différents types de déclencheurs de présuppositions, à celle de leur comportement au sein des énoncés (projection) et à la question de la possibilité d'un compte-rendu unitaire du phénomène présuppositionnel. L'étude des fonctions discursives, quant à elle, vise à mettre au jour les usages rhétoriques et idéologiques possibles de la présupposition, qui reposent sur sa relative discrétion au sein du discours ainsi que sur son apparence d'évidence et d'accord collectif. Le lien entre ces deux versants de la recherche se fera à l'aide d'une théorisation de ce que l'on peut appeler la "normativité" de la présupposition, c'est-à-dire une tendance à se faire accepter comme allant de soi et à échapper à la discussion, via notamment les processus dits "d'accommodation". Pour résumer la problématique de la recherche est la suivante : comment rendre compte pragmatiquement de la normativité constitutive de la présupposition de façon à comprendre à la fois son rôle dans la communication intentionnelle (coopérative) et ses différents usages rhétoriques (et idéologiques) possibles ?

  • Titre traduit

    Mechanisms and discursive functions of presuppositions. Accommodation, normativity and critical discourse analysis.


  • Résumé

    This research raises two types of questions which I conceive as closely related, one concerning the mechanisms of presupposition, the other its potential discursive functions. The study of the "mechanisms" corresponds to that of the different types of presuppositional triggers, to their behavior within the utterances (projection) and to the question of the possibility of a unitarian account of the presuppositional phenomenon. The study of the discursive functions aims to uncover the possible rhetorical and ideological uses of presupposition, which are based on its relative discretion within discourse as well as on its appearance of evidence and of collective agreement. The link between these two sides of the research will be made by means of a theorization of what can be called the "normativity" of presupposition, that is to say, a tendency to be taken for granted and to escape the discussion, especially through the so-called "accommodation" processes. To summarize, the problem of this research is the following: how to account pragmatically for the constitutive normativity of presupposition in order to understand both its role in intentional (cooperative) communication and its various possible rhetorical (and ideological) uses?