Synthèse de nouveau outils pour le marquage métabolique

par Mathieu Carlier

Projet de thèse en Chimie

Sous la direction de Boris Vauzeilles.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Sciences Chimiques : Molécules, Matériaux, Instrumentation et Biosystèmes , en partenariat avec Institut de Chimie des Substances Naturelles (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    Le marquage métabolique permet la modification des glycanes de surface par assimilation et incorporation d'un monosaccharide modifié. Des études récentes de notre groupe ont montré que l'utilisation d'un Kdo modifié (8-azido-8-deoxy-Kdo, ou Kdo-N3) permettait un marquage spécifique des lipopolysaccharides des bactéries à Gram négatif, tandis qu'un autre sucre, l'acide Legionaminique, pouvait être utilisé pour détecter et identifier spécifiquement un dangereux pathogène, la bactérie Legionella pneumophila. Ces travaux ont conduit à la création d'une startup, et nous ont valu l'attribution du Prix La Rercherche 2015, mention chimie. Nous souhaitons étendre ces résultats préliminaires dans différents directions, notamment la synthèse d'outils moléculaires destinés à exploiter de nouvelles méthodes de détection et de visualisation, ainsi que le ciblage d'autres organismes. Nous possédons déjà des résultats préliminaires concernant le marquage de la paroi cellulaire végétale. Au delà de la synthèse d'outils de marquage, ce projet nécessitera de s'impliqer dans différentes collaborations dans différents domaines (culture bactérienne, culture cellulaire, microscopie, électrochimie, immunoanalyse, ...).

  • Titre traduit

    Synthesis of new tools for metabolic labeling


  • Résumé

    Metabolic labeling allows surface glycan modification by assimilation and incorporation of a modified monosaccharide. Recent studies in our group have shown that the use of a modified Kdo (8-azido-8-deoxy-Kdo, or Kdo-N3) allowed specific labeling of the lipopolysaccharides of Gram-negative bacteria, while another sugar (Legionaminic acid) could be used to specifically detect and identify Legionella pneumophila, a dangerous pathogen. This work led to the creation of a startup company. We wish to extend these preliminary studies in several directions, including the synthesis of molecular tools to exploit new detection and visualization methods, as well as targeting different organisms. We already obtained preliminary results in the labeling of plant cell wall. Beyond the synthesis of labeling tools, this highly interdiciplinary project will involve collaborations in numerous fields (bacterial culture, cell culture, microscopy, electrochemistry, immunoanalysis, ...).