Réinterprétation des constructions traditionnelles en terre face aux nouveaux besoins et enjeux de la conception bioclimatique en Iran (Histoire, Modélisation, Optimisation)

by Behnaz Khosh Bin Roudi

Projet de thèse en Architecture

Sous la direction de Robert Leroy et de Loïc Couton.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de VTT - Ville, Transports et Territoires , en partenariat avec GSA - Géométrie, Structure et Architecture (laboratoire) depuis le 30-09-2016 .


  • Résumé

    Cette thèse est basée sur la construction en terre en Iran dans la zone désertique, la plus aride et la plus chaude qui représente 65% de la superficie du pays. Dans cette zone, il y a plusieurs villes qui sont construites avec différents types de terre crue. Dans le centre de ces villes, où se situe généralement le tissu historique, on trouve un grand nombre de constructions traditionnelles, dont 90% d'entre elles sont des maisons d'habitation, et qui sont aujourd'hui abandonnées car une majorité d'entre elles ne remplit plus les critères d'habitabilité et de confort modernes. Le point de départ de cette recherche est d'évaluer le potentiel de la terre crue et par la suite, de proposer une méthodologie de conception architecturale par une étude de faisabilité constructible tout en déterminant le nombre d'étage acceptable en terre en s'inspirant de l'architecture traditionnelle iranienne.il doit être adapté aux nouveaux contextes locaux avec des solutions technologiques performants et innovantes. Les résultats obtenus tout au long de cette recherche seront exposés aux responsables de l'urbanisme de la ville de Yazd (la ville de cas d'étude) avec, comme objectif final, de proposer un projet réel qui pourrait être intégré dans le plan d'aménagement du territoire de Yazd. L'enjeu principal sera de contribuer à l'élaboration de technique de restauration et de mode de mise en œuvre performant, à la fois pour la construction de nouveaux bâtiments avec des matériaux mixtes à base de terre crue, et pour la restauration des bâtiments anciens construits en terre crue, afin de préserver l'identité culturelle, urbaine et architecturale de la ville

  • Titre traduit

    Interpretation of traditional earthen constructions faced to changing needs and challenges of bioclimatic design in Iran (History, Modelling, Optimisation)


  • Résumé

    This thesis is based on construction with earth in the driest and hottest desert zone of Iran which accounts for 65% of the country' land area. In this zone, there are several cities that are built with different sorts of earth. In the heart of these cities, which is usually located in the historic contexts, there are many traditional buildings, 90% of which are residential houses that are now abandoned due to this fact that a majority of them no longer meets the criteria of livability and modern comfort. This research primarily seeks to evaluate the potential of raw land and subsequently propose a method for architectural design through a feasibility study while determining the number of acceptable ground floor inspiring from Iranian traditional architecture. Furthermore, adapting to new local contexts with innovative technological solutions is sought as well. The results obtained throughout this research will be given to urban planning managers of Yazd (the case study of research) so that a real project that could be built into the spatial planning of Yazd will be suggested. The main challenge is to contribute to the technical development of restoration and efficient implementation mode, both for new buildings with mixed materials based on raw land, and for the restoration of old buildings built in mud in order to preserve the cultural, urban and architectural identity of the city.