Caractérisation d'un facteur humain associé à la hétérochromatine.

par Marina Srbic

Projet de thèse en Biologie Santé

Sous la direction de Rosemary Kiernan et de Xavier Contreras.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Sciences Chimiques et Biologiques pour la Santé , en partenariat avec IGH - Institut de Génétique Humaine (laboratoire) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    Il a récemment été démontré que la dérépression de rétrotransposons localisés dans l'hétérochromatine est un facteur majeur d'inflammation favorisant les cancers. Grâce à des approches biochimiques en cellules humaines, nous avons identifié un nouveau répresseur transcriptionnel dont les homologues sont requis pour la formation d'hétérochromatine et la répression transcriptionnelle chez S. pombe et C. Elegans. Le but de ce projet est de caractériser le rôle de l'homologue humain dans la répression de la transcription et la formation d'héterochromatine dans les cellules humaines en utilisant la technologie CRISPR-cas9 combinée à des approches génomiques telles que le ChIPseq et de techniques permettant d'obtenir le profil transcriptionnel comme le GRO-seq.

  • Titre traduit

    Characterization of a heterochromatin-associated factor in humans.


  • Résumé

    Recent evidence has shown that derepression of retrotransposons located in heterochromatin is a major factor leading to cancer-related inflammation. Using biochemical approaches in human cells, we have identified a novel transcriptional repressor whose homologs are required for heterochromatin formation and transcriptional silencing in S. pombe and C. elegans. The aim of this project is to characterize the role of the human homolog in transcriptional repression and heterochromatin formation in human cells using CRISPR-cas9 technology combined with genome-wide approaches such as ChIP-seq and transcriptional profiling techniques such as GRO-seq.