Digital Turn et projet architectural - Transmission des savoirs, croisement des disciplines et fabrication non-standard à l'ère numérique

par Nadja Gaudilliere

Projet de thèse en Architecture

Sous la direction de Matteo Porrino et de Mario Carpo.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de VTT - Ville, Transports et Territoires , en partenariat avec GSA - Géométrie, Structure et Architecture (laboratoire) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    Les modifications amenées par la révolution numérique et leur impact sur les liens entre conception architecturale et technologies de fabrication, les expérimentations constructives que cette révolution a inspirées et rendues possibles, les nouvelles possibilités d'industrialisation de l'architecture qu'elle amène, sont au cœur du projet proposé, qui s'articule en trois phases. En premier lieu, nous souhaitons élaborer une synthèse historique des procédés constructifs qui servira de base aux étapes suivantes du travail. Pour limiter le champ de la recherche, cette synthèse sera restreinte géographiquement et chronologiquement, ainsi que limitée à certains matériaux et structures, et se concentrera sur les projets mis en œuvre en Europe au cours du XXe siècle, en béton, bois et acier. La première phase de la recherche a pour objectif de fournir une interprétation des procédés de construction (mise en forme des matériaux/mise en œuvre des éléments) en relation avec leur développement historique. Diverses solutions techniques (procédés) pourront être retenues comme cas d'étude, sur la base de l'ampleur de leur diffusion ou par rapport au caractère innovant ayant permis ou favorisé une transition technologique. L'importance historique que ces aspects confèrent au procédé nous semble en effet le critère de sélection le plus adapté dans le cadre de cette recherche. Nous proposons d'analyser ainsi la transition entre le système technique du Digital Turn et celui qui l'a précédé, et son impact sur la production architecturale des XXe et XXIe siècle. À partir de la synthèse historique, seront analysées les interactions complexes entre savoirs scientifiques, compétences techniques et la dimension théorique de la conception architecturale. La deuxième partie du projet retracera donc l'évolution des démarches projectuelles à partir du détail de ces interactions, en se basant notamment sur l'origine des connaissances scientifiques et techniques et sur les modes de transmission de ces connaissances. Dans cette deuxième phase de travail, nous souhaitons étudier les variations du positionnement de l'architecte face aux savoirs techniques et l'impact de ce positionnement sur le développement de la pensée architecturale. Plutôt qu'une histoire de la construction ou une histoire de l'architecture à travers les auteurs ou les mouvements, c'est une histoire de l'architecture par la transmission des savoirs techniques que nous nous proposons d'interroger. La révolution numérique et les modifications qu'elle entraîne représentent un point critique dans l'évolution commune des savoirs techniques et de la pensée architecturale. Les différents aspects d'une telle révolution, par l'ampleur des changements qui surviennent à cette occasion dans les interactions entre savoir technique et pensée architecturale, méritent d'être davantage approfondis. Dans cette dernière partie du projet, nous tenterons de décrire cette nouvelle configuration du processus de production architecturale, en nous appuyant notamment sur un certain nombre de cas d'étude significatifs. De plus, cette troisième phase de travail se veut le support d'une réflexion critique et d'explorations perspectives. Cependant, on ne se concentrera pas exclusivement sur les informations recueillies dans la première partie du travail, mais également sur la dimension numérique et informatique des nouveaux procédés et sur le transfert d'informations inhérent au passage de la mise au point du procédé vers son application architecturale.

  • Titre traduit

    Digital Turn and architectural design - Knowledge transmission, disciplines crossing and non-standard production in the digital era


  • Résumé

    The changes brought by the Digital Turn and their impact on the link between architectural design and fabrication technologies, the construction experiments this revolution has inspired and made possible and the new possibilities of architectural industrialisation it brings are the main subjects in this project, organised in three parts. First, we aim to establish an historical synthesis of construction processes, which will be used as basis for the follwing parts of the project. To limit the scope of the research, this synthesis will be restricted geographically and chronologically, as well as limited to certain materials and structures : the focus will be on European steel, wood and concrete projects in the XXth and XXIth centuries. The purpose of this synthesis is to provide an interpretation of construction processes in relation with their historical development. Various technical solutions may be selected as case studies, based on the scope of their circulation or on innovative aspects favoring a technological transition. We will analyze the transition between the Digital Turn technical system and the previous technical system, as well as the impact of this transition on the XXth and XXIth centuries architectural production. Based on this historical synthesis, we will analyze the complex interactions between scientific knowledge, technical abilities and the theoretical dimension of architectural design. The second part of the project will trace the evolution of project design methodologies from the details of these interactions, including the origin of scientific and technic knowledge and transmissions patterns of these informations. We aim to study the changes in the architect's position regarding technical knowledge and the impact of that position in the development of architectural thinking. More than an history of construction or an history of architecture based on authors and movements, we aim to constitute and analyze an history of architecture through the transmission of technical knowledge. The Digital Turn and the changes it brings represent a critical point in the joint evolution of technical knowledge and architectural thinking. The different aspects of such a revolution and the scale of the changes taking place at this occasion in the interactions between technical knowledge and architectural thinking ought to be studied thoroughly. In the third part of the project, we will attempt to describe the new configuration of architecture's production process, notably by relying on significant case studies. Furthermore, this last part is intended as a critical reflection on the elements studied in the project. However, this part of the project will focus as much on the informations gathered in the two first parts as on the digital dimension of new processes and on the information transfer inherent to the implementation of the process and its architectural application.