3CPA2 - Circuits Courts de Commercialisation des Produits Agricoles

par Corentin Roznowicz

Projet de thèse en Sciences économiques et de gestion

Sous la direction de Philippe Odou.

Thèses en préparation à Reims , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'homme et de la société , en partenariat avec (REGARDs) - Economie-Gestion, Agro-ressources, Développement durable, Santé (laboratoire) depuis le 08-09-2016 .


  • Résumé

    La question de la confiance du consommateur et de la légitimité des modes de distribution est d'autant plus importante que les crises alimentaires n'ont cessé de se succéder au cours des dernières années aboutissant à une défiance généralisée des consommateurs à l'égard de la consommation de produits alimentaires (Chiffoleau, 2008). Or, la plupart des modèles de prise de décision utilisés en marketing ne prennent pas suffisamment en considération les variables comme la légitimité pour laquelle "les chercheurs en sciences de gestion appellent à un développement plus approfondi d'études empiriques" (Buisson, 2008), le risque perçu et la confiance. Comme le note Marc Filser (2001), les crises alimentaires ne doivent pas être considérées les unes après les autres mais globalement "comme la manifestation d'une rupture irréversible de la relation entre des individus et un domaine de consommation". Par ailleurs, la plupart des modèles de prise de décision dans le domaine alimentaire n'intègrent pas suffisamment la dimension symbolique. Par conséquent, même en intégrant le rôle du risque de la confiance ou du risque perçu, l'on risque de ne pas pouvoir expliquer les réactions parfois ambigües des consommateurs face à un problème sanitaire (Cazes-Valette, 1998) dont l'explication anthropologique du rapport à la viande permet de mieux cerner les réactions paradoxales des consommateurs lors de la crise dite de la 'vache folle'. L'objectif de cette recherche sera de prendre en considération le point de vue des consommateurs sur les différents modes de commercialisation appartenant aux circuits courts, de mieux comprendre comment ils perçoivent la dimension locale telle que mise en avant dans les différents points de vente. Quelle est leur perception de l'authenticité d'une rhétorique basée sur le soutien à une agriculture locale ? Font-ils une différence entre un intermédiaire commercial jouant la carte de la proximité comme Grand Frais et une coopérative d'agriculteurs distribuant eux-mêmes leurs produits ? La relation est-elle différente ? Quel est son niveau de confiance, d'engagement, de fidélité ? Plusieurs questionnements peuvent être retenus pour ce travail de recherche : la question de l'authenticité de l'expérience vécue sur le point de vente, la question de la construction collective d'une relation de confiance au sein du magasin, l'impact sur des variables clés du marketing comme l'attachement à l'enseigne ou la fidélité.

  • Titre traduit

    3CPA2 - Short circuits of Marketing of Farm Products


  • Résumé

    The question of the consumer confidence and the legitimacy of marketing models is as important as the food crises kept rolling during the last years ending in a generalized mistrust by the consumers towards the consumption of food products (Chiffoleau, on 2008). However, most of the models of decision-making used in marketing don't consider enough variables as legitimacy for which "the management scholars call for further development of empirical studies" (Buisson, 2008), received risk and confidence. As notes it Marc Filser (2001), the food crises must not be considered one after the other but globally "as the demonstration of an irreversible break of the relation between individuals and domain of consumption". Besides, most of the models of decision-making in the food domain don't integrate enough the symbolic dimension. Consequently, even if we integrate the role of the confidence's risk or the received risk, we risk not being able to explain the reactions, sometimes complicated, of consumers in the face of a sanitary problem (Cazes-Valletta, 1998) with which the anthropological explanation of the report in the meat allows to identify better the paradoxical reactions of the consumers during the crisis named the 'mad cow'. The goal of this research will be to consider the point of view of the consumers on the various ways of marketing belonging to the short circuits, to understand better how They perceive the local dimension such as shown in the various points of sale. What is their perception of the authenticity of a rhetoric based on the support for a local agriculture ? Do They make a difference between a commercial intermediary opting for the closeness as "Grand Frais" and a farmers' cooperative distributing themselves their products ? Is the relation different ? What is the level of confidence, commitment and loyalty ? Several questionings can be retained for this research work : the question of the authenticity of the experience lived on the point of sale, the question of the collective construction of a relationship of trust within the store, the impact on key variables of the marketing as the attachment in the shop sign or the loyalty.