Analyse du rôle initiateur et/ou promoteur du microbiote intestinal dans la genèse du cancer colorectal

par Emma Bergsten

Projet de thèse en Pathologie et recherche clinique

Sous la direction de Iradj Sobhani et de Philippe Sansonetti.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de SVS - Sciences de la Vie et de la Santé , en partenariat avec Equipes d'accueil ( EA) UPEC - Henri Mondor ( CEPIA, ARCHE, EC2M3, DYNAMIC, EpiDermE, BIOTN) (laboratoire) et de Early detection of Colonic Cancer by using Microbial & Molecular Markers” (EC2M3) (equipe de recherche) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    Le cancer colorectal (CCR), avec plus d'un million de nouveaux cas et près de 600 000 morts par an dans le monde, est un problème majeur de santé publique. Moins de 5% des cas peuvent être expliqués par une susceptibilité génétique constitutionnelle, suggérant un rôle majeur pour les facteurs environnementaux. Le microbiote intestinal, à l'interface entre l'environnement et l'épithélium digestif, pourrait participer à la cancérogénèse colique. Le développement récent d'approches métagénomiques a permis de caractériser le microbiote fécal dans son ensemble chez le sujet sain, autorisant ensuite son étude dans des situations pathologiques comme le CCR. En effet, une anomalie significative du microbiote fécal, appelée dysbiose, a été retrouvées chez les patients atteints de CCR. Il a été mis en évidence une liste restreinte de bactéries, différentiellement exprimées entre individus sains et individus atteints de CCR. Pourtant, prises individuellement ces bactéries ne permettent d'expliquer qu'une faible proportion des cas de CCR. De plus, le CCR demeure une maladie très hétérogène (anatomo-clinique, stades tumoraux, moléculaire et immunitaire). Ce projet propose ainsi, de caractériser la plus petite communauté bactérienne représentative de chacun des facteurs hétérogénéité tumorale chez l'Homme. Puis, de valider et étudier les mécanismes d'actions dans des modèles expérimentaux (cellulaires et murins). L'objectif à long terme est de développer des mesures de prévention et de dépistage pour améliorer la prise en charge de ces patients.

  • Titre traduit

    Analysis of the initiator and/or promoter role of the intestinal microbiota in colorectal cancer genesis


  • Résumé

    Colorectal cancer (CRC), with more than one million new cases and nearly 600,000 death each year worldwide, is a major public health concern. Less than 5% of case may be explained by a constitutional genetic susceptibility, suggesting the major role for the environmental factors. Gut microbiota, as the interface between environment and gastrointestinal epithelium, could participate in colorectal carcinogenesis. The recent development of metagenomics approaches allowed fecal microbiota entire characterization in healthy patients, thereby enabling its study in pathological situations such as the CRC. Indeed, a significant fecal microbiota abnormality, called dysbiosis, was found in patients with CRC. A shortlist of bacteria differentially expressed between healthy individuals and individuals with CRC, was discovered. However, taken individually these bacteria can't explain every cases of CRC. In addition, the CRC is a very heterogeneous disease (clinicopathological, tumor stages, molecular and immune). This project aims to characterize the smallest bacterial community representative of each heterogeneity factor in humans. Then, validate and examine mechanisms of actions in experimentals models (cellular and murine). Our long-term objective is to develop prevention and screening measures to improve CRC care.