Les syro-libanais dans l'empire. migrations transnationales en situation coloniale, liban, syrie-a.o.f depuis les annees 1890.

par Julien Charnay

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Sabine Effosse.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec IDHE laboratoire UMR 8533, Laboratoire (laboratoire) depuis le 02-09-2016 .


  • Résumé

    Inspiré de récents travaux conceptualisant le transnationalisme et plaidant pour une histoire connectée, ce travail de thèse se propose d'étudier les chaînes migratoires établies entre le Liban dans ses frontières actuelles et dans une moindre mesure, celles provenant de l'actuelle Syrie, et l'ensemble des colonies constitutives de la fédération d'Afrique Occidentale Française à partir des années 1890. Tout d'abord, celui-ci doit permettre de saisir dans une perspective synchronique et diachronique, la structuration et l'évolution de flux migratoires qui commencent à être enregistrés de façon statistiquement significative par l'administration coloniale à partir des années 1890. Une attention particulière sera donnée aux différents acteurs internes et externes aux communautés migrantes concernées tout comme à l'insertion des migrants dans la société et dans l'économie coloniales ouest-africaines. Mais derrière l'étude d'une immigration essentiellement commerçante, les sources disponibles étayant ce sujet nous invitent ensuite à analyser les évolutions et les relations complexes qui s'établissent entre le Liban et la Syrie et cette partie du mahjar que devient l'A.O.F tant les effets-retours de l'immigration et les formes de contact entre populations syro-libanaises et ouest-africaines sont à l'origine de dynamiques socio-économiques, culturelles et politiques qui apparaissent primordiales aux yeux du colonisateur français dans la construction puis le maintien d'un ordre colonial aussi bien en Afrique qu'au Levant.


  • Pas de résumé disponible.