Relations parents-athlètes dans le sport chez les jeunes : Un examen du soutien parental réceptif

par Olivier Rouquette

Thèse de doctorat en PCN - Sciences cognitives, psychologie et neurocognition

Sous la direction de Jean-Philippe Heuzé.

Thèses en préparation à l'Université Grenoble Alpes (ComUE) en cotutelle avec Swansea University , dans le cadre de École doctorale ingénierie pour la santé, la cognition, l'environnement , en partenariat avec Sport et Environnement Social (laboratoire) .


  • Résumé

    S'inspirant du modèle de Feeney et Collins (2015), cette thèse a pour but de mieux comprendre comment les différentes caractéristiques des relations parents-athlètes peuvent influencer les résultats psychosociaux des athlètes. Plus précisément, cette thèse a fait progresser la compréhension des relations parent-athlète dans le sport en se focalisant et en examinant la réceptivité (c'est-à-dire, est-ce que le fournisseur de soutien comprend, valide et prend soin de ; Reis, Clark, & Holmes, 2004) au sein des relations parent-athlète. L'utilisation de ce construit et de ce modèle a fourni un cadre approprié pour mieux comprendre comment les différentes caractéristiques de la relation parent-athlète ont influencé les résultats psychosociaux à court et à long terme chez les athlètes. La première étude a démontré la valeur et la parcimonie du concept de réceptivité de Reis et al. (2004, 2015) et a mis en évidence l'influence unique du soutien parental réceptif et de la perception qu'ont les athlètes de ce soutien sur leur perception d'auto-efficacité, d'estime de soi et de leur épanouissement (émotions positives, vitalité, satisfaction et la qualité de la santé). La deuxième étude a démontré les résultats positifs associés à la perception qu'ont les joueurs de la réceptivité de leur mère et de leur père sur leur estime de soi, leur anxiété sportive et leur épanouissement dans le sport. La troisième étude a également démontré que la perception des athlètes de la validation de leur mère/père, médiée par la perception de l'auto-efficacité des athlètes à atteindre leurs objectifs, influençait leur réalisation des objectifs et l'anxiété sportive trois mois plus tard. Les résultats de la troisième étude ont également montré que la perception qu'ont les athlètes de la compréhension de leur mère/père, médiée par l'estime de soi des athlètes, influençait leur épanouissement et l'anxiété liée au sport trois mois plus tard. Enfin, l'étude quatre a démontré la cohérence des perceptions des jeunes athlètes quant à la réceptivité de leur mère et de leur père dans le temps, les situations et le contexte. Les perceptions des athlètes quant à la réceptivité de leurs parents étaient liées à des résultats psychosociaux positifs (c'est-à-dire la perception de soi, l'épanouissement) parce que la constance de la réceptivité parentale permettait à ces résultats positifs de s'accumuler progressivement avec le temps et de se traduire par un épanouissement à long terme pour les jeunes athlètes (Feeney & Collins, 2015). Dans l'ensemble, les résultats de cette thèse ont démontré que les parents peuvent apporter un soutien réceptif à leurs enfants dans le contexte de la participation sportive. Lorsque le soutien est fourni de manière réceptive par les parents et/ou perçu par les athlètes comme répondant à leurs besoins, il est positivement lié à la perception que les athlètes ont d'eux-mêmes (c'est-à-dire l'efficacité et l'estime de soi). La perception qu'ont les athlètes d'eux-mêmes a ensuite servi de médiateur dans la relation entre la fourniture/perception d'un soutien adapté et les résultats positifs généralisés/à long terme (c'est-à-dire la réalisation des objectifs, l'effet positif, la satisfaction de la vie, la vitalité, la qualité de la santé).

  • Titre traduit

    Parent-athlete relationships in youth sport: An examination of responsive parental support


  • Résumé

    Drawing on Feeney and Collins' (2015) model of thriving through relationships, the purpose of the present thesis was to increase understanding of how different features of the parent-athlete relationships might influence athletes' psychosocial outcomes. Specifically, this thesis moved forward the understanding of parent-athlete relationships in youth sport by focussing and examining the responsiveness (i.e., does the support provider understand, validate, and care for; Reis, Clark, & Holmes, 2004) within parent-athlete relationships. The use of this construct and model provided a suitable framework to increase the understanding of how different features of the parent-athlete relationship influenced short- and longer-term psychosocial outcomes among athletes. Study one demonstrated the value and parsimony of Reis et al.'s (2004, 2015) construct of responsiveness and highlighted the unique influence of provided parental responsive support and athletes' perception of such support on their perceived self-efficacy, self-esteem, and thriving (i.e., positive affect, vitality, life satisfaction and health quality). Study two demonstrated the positive outcomes associated with players' perceptions of their mother's and father's responsiveness on their self-esteem, sport anxiety, and thriving in youth sport. Study three further demonstrated that athletes' perceptions of their mother's/father's validation, mediated by perceived athletes' self-efficacy to accomplish their goals, influenced their goal accomplishment and sport anxiety three months later. The results of study three also showed that athletes' perceptions of their mother's/father's understanding, mediated by athletes' self-esteem, influenced athletes' thriving and sport anxiety three months later. Finally study four demonstrated consistency in young athletes' perceptions of their mother's and father's responsiveness across time, situations, and context. Athletes' perceptions of their parent's responsiveness were linked with positive psychosocial outcomes (i.e. self-perceptions, thriving) because the consistency of parental responsiveness allowed these positive outcomes to gradually accumulate with time and to result in long-term thriving for young athletes (Feeney & Collins, 2015). Overall, the results of this thesis demonstrated that parents can provide responsive support to their children in the context of youth sport participation. When the support is responsively provided by parents and/or perceived by athletes as responsive to their needs it was positively related with athletes' self-perceptions (i.e., self-efficacy, self-esteem). Athletes' self-perceptions subsequently mediated the relationship between the provision/perception of responsive support and generalised/long-term positive outcomes (i.e. goal accomplishment, positive affect, life satisfaction, vitality, health quality).