Etude de l'aggregation en phase organique pour la chimie separative

par Michael Bley

Projet de thèse en Chimie Séparative, Matériaux et Procédés

Sous la direction de Jean-François Dufreche et de Philippe Guilbaud.

Thèses en préparation à Montpellier , dans le cadre de Sciences Chimiques Balard , en partenariat avec ICSM - Institut de Chimie Séparative de Marcoule (laboratoire) depuis le 02-11-2015 .


  • Résumé

    La chimie séparative est souvent réalisée en extrayant sélectivement les ions entre deux phases, l'une aqueuse, et l'autre organique et organisée. Dans ce contexte, il est important de prévoir la spéciation et donc les différentes espèces liées par des interactions faibles pendant le processus. Une méthode de choix consiste à mesurer l'activité de la solution, que ce soit celle du solvant (coefficient osmotique) ou celle du soluté (coefficient d'acitivité). En effet, cette grandeur est directement reliée au nombre d'espèces. Nous étudierons comment prédire à partir dun modèle moléculaire de telles grandeurs pour les systèmes complexes de la chimie séparative. Principalement, les terres rares et actinides seront modélisés en solution. Une stratégie multi-échelle sera mise en oeuvre où l'on calculera, pas une méthodologie diphasique de telles grandeurs. A terme, les systèmes complexes avec extractants seront décrits pour représenter l'ensemble du processus.

  • Titre traduit

    Study of aggregation in organic phase for separation chemistry


  • Résumé

    -