Le renouveau des formes de la diplomatie et du lobbying de la Chine en Afrique à l'ère numérique

par Zhao Huang

Projet de thèse en Sciences de l'Information et de la Communication

Sous la direction de Amos David.

Thèses en préparation à Paris Est , dans le cadre de CS - Cultures et Sociétés , en partenariat avec Dispositifs d'information et de communication à l'ère numérique (Paris) (laboratoire) et de Axe 3 : TIC et innovations de services, intelligence économique et territoriale  (equipe de recherche) depuis le 01-09-2016 .


  • Résumé

    Le projet présenté se focalise sur le social lobbying chinois dans les secteurs des médias et des télécommunications en Afrique, notamment au Kenya et en Afrique du Sud. Il entend s'intéresser aux stratégies d'influence, au soft power de la diplomatique parallèle chinoise en Afrique ainsi qu'aux mutations du lobbying à l'ère numérique. Dans une perspective d'analyse cognitive des politiques publiques et des applications sociales et historiques de l'information et de la communication, il s'agit de traiter les innovations formelles des stratégies du parti-État chinois pour propager une certaine vision de sa culture et une idéologie sur le continent africain. Nous procèderons à une enquête ethnographique, à des entretiens semi-directifs et à une analyse des sites, forums, blogs et plates-formes de médias sociaux où se déploient les stratégies numériques des entreprises et des agences gouvernementales chinoises comme l'Institut Confucius. En résumé, nous entendons analyser les innovations institutionnelles et techniques déployées dans le processus complexe de l'influence diplomatique, du soft power et du digital social lobbying du gouvernement et des entreprises chinois en Afrique, en nous focalisant sur deux secteurs d'activité, ceux des télécoms et des médias, et sur deux pays principalement au Kenya et en Afrique du Sud.

  • Titre traduit

    China's renew of diplomacy and lobbying in the Africa in the digital era


  • Résumé

    This thesis focuses on China's social lobbying in sectors of the media and telecommunication in Africa, particularly Kenya and South Africa. It intends to focus on influence strategies, Chinese “soft power” diplomacy in Africa and changes of lobbying for the digital age. From the perspective of public policies cognitive analysis and socio-historical applications of information and communication, it imples to examing the formal innovations of the Chinese “party-state” strategies to spread a vision of culture and ideology on the African continent. We will conduct an ethnographic investigation, semi-structured interviews, and an analysis of sites, forums, blogs and platforms of social media, where the digital strategies of companies and Chinese government agencies are deployed, such as China Telecom, Huawei, and the Confucius Institute. In short, we intend to analyse the institutional and technical innovations deployed in the complex process of diplomatic influence, the soft power of digital and social lobbying government, and the Chinese enterprises in Africa by focusing on two sectors, the telecoms and media, and on the two main countries: Kenya and South Africa.