Efficacité énergétique dans les bâtiments tertiaires

par Aka miessan Dodou

Projet de thèse en Energétique

Sous la direction de Georges Descombes et de Mohammed Sako.

Thèses en préparation à Paris, CNAM en cotutelle avec l'Institut National Polytechnique Félix Houphouët Boigny , dans le cadre de École doctorale Sciences des métiers de l'ingénieur (Paris) , en partenariat avec CMGPCE - Laboratoire Chimie moléculaire, génie des procédés chimiques et énergétiques (laboratoire) et de Turbomachines et moteurs (equipe de recherche) depuis le 02-11-2015 .


  • Résumé

    Projet de thèse : « Efficacités énergétiques dans les bâtiments tertiaires » 1 – Problématique de l'efficacité énergétique L'énergie est un bien indispensable à l'exercice de toute activité humaine. Elle joue un rôle essentiel dans le développement économique et social et dans l'amélioration de la qualité de la vie. Elle est précieuse dans la mesure où elle permet de satisfaire les besoins vitaux des populations que sont : l'alimentation, la santé, l'éducation, le transport, le confort, la production industrielle, le loisir, etc. Aujourd'hui, l'évolution de la société dans les pays en voie de développement fait apparaître de nouveaux besoins de consommation tant au niveau technologique (téléphonie, électroménager, transport…) qu'au niveau de l'urbanisation. Ces besoins engendrent des consommations de plus en plus importantes d'énergie surtout dans les bâtiments tertiaires (exemple : l'éclairage, les équipements ménagers et de loisirs tels TV, boxes internet, ordinateurs PC avec leur veille…). Les conséquences de ces habitudes de consommations sont multiples avec comme effet immédiat le réchauffement climatique. Il est donc indispensable de réduire nos besoins énergétiques. Pour cela, l'efficacité énergétique est un critère clé. Nous pouvons réduire nos consommations, consommer mieux avec un mix-énergétique intégrant par exemple des équipements à haute performance énergétique comme la chaudière à condensation, ou des systèmes intégrants les énergies renouvelable comme la pompe à chaleur ou le solaire thermique. A cela s'ajoute "l'efficacité énergétique" citoyenne qui concerne la gestion citoyenne et responsable de faits et gestes quotidiens: arrêt de l'éclairage, pas de climatisation systématique, pas de poste TV ou PC en service inutilement, .... 2 – Constats et enjeux 2-1/ Constats En près de 160 ans, l'Homme a provoqué la multiplication par 145 des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) de la planète. [Ademe, http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?sort=-1&cid=96&m=3&catid=12851] La cause principale de ce réchauffement climatique : les émissions de gaz à effet de serre liées aux activités humaines et à une consommation abusive et non raisonnée des énergies. Les rejets de CO2 devraient croître de 43% d'ici à 2030 selon l'AIE (Agence Internationale de l'Energie).[ AIE, www.iea.org] Selon l'ADEME (Agence De l'Environnement et Maîtrise de l'Energie), la production et la consommation d'énergie sont à l'origine de 70 % des émissions de GES en France [Ademe, http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?nocache=yes&sort=-1&catid=12851]. Selon le dernier rapport, datant de 2007, du GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat), entre 1906 et 2005, la température moyenne mondiale a augmenté de 0,74°C. [Ademe, http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?nocache=yes&sort=-1&catid=12851]. En 2008, 87% des besoins énergétiques de l'humanité provenaient de la transformation de combustibles générateurs d'émissions de CO2. D'autre part, 81% des énergies primaires consommées (à savoir 33% Pétrole, 21% Gaz, 27% Charbon) sont d'origine fossile contre 6% pour le nucléaire, 2% pour électricité hydraulique et 11% pour les énergies renouvelables et déchets. Selon le World Energy Outlook 2010 (rapport complet annuel publié par l'AIE), les pays émergents, responsables d'une trop forte hausse de la demande en énergie. 2-2/ Enjeux La maîtrise des productions et des consommations d'énergie est une priorité forte des engagements environnementaux pris par les gouvernements. L'enjeu majeur tient donc dans la relation que nous avons à l'énergie. Comment nous la consommons, la valeur que nous lui attribuons, le prix que nous acceptons de payer pour l'obtenir, les moyens que nous mettons en œuvre pour la maîtriser et la protéger. Tendre vers une utilisation efficace de l'énergie, c'est faire le lien entre notre consommation d'énergie et nos émissions de CO2, entre le coût d'investissement d'une installation énergétique et son taux de rentabilité, entre une économie et un niveau de confort, etc. La lutte économique et écologique passera donc par une nécessaire efficacité énergétique. Et ce, tant au niveau de la production que de l'acheminement et de la consommation d'énergie. 3/ La méthode de travail Pour mener à bien notre étude, nous proposons le plan de travail suivant : - Recherche bibliographique sur les études, les lois et normes dans le domaine de l'efficacité énergétique - Mise en place d'un model énergétique de bâtiment en pays subsaharien - Proposition et évaluations de mesure d'efficacité énergétique

  • Titre traduit

    Energy efficiencies in buildings


  • Résumé

    PhD project: "Energy efficiencies in buildings" 1 - Problematic of Energy Efficiency Energy is a property essential to the exercise of all human activity. It plays a vital role in economic and social development and improving the quality of life. It is valuable to the extent that it can satisfy the basic needs of populations are: food, health, education, transportation, comfort, industrial production, leisure, etc. Today, the evolution of society in developing countries created new consumption needs both in technology (telephony, appliances, transport ...) and at the level of urbanization. These needs create consumption more important energy especially in buildings (example: lighting, household and leisure equipment such as TV, internet boxes, PCs with them before ...). The consequences of these consumption behaviors are multiple with immediate effect global warming. It is therefore necessary to reduce our energy needs. For this, energy efficiency is a key criterion. We can reduce our consumption, more with an energy mix including for example energy-efficient equipment such as condensing boilers, or integrating renewable energy systems like the heat pump or solar thermal 2 - Observations and challenges 2-1 / Observations In nearly 160 years, humans have caused the multiplication by 145 Gas Emissions Greenhouse Gases (GHG) warming. [ADEME http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?sort=-1&cid=96&m=3&catid=12851] The main cause of this global warming: the GHG emissions related to human activities and excessive consumption of energy and not rational. The CO2 emissions are expected to grow by 43% by 2030 according to the IEA (International Energy Agency Energy). [IEA www.iea.org] According to the ADEME (French Agency for Environment and Energy Management), production and energy consumption are responsible for 70% of GHG emissions in France [ADEME, http: //www2.ademe .com / servlet / KBaseShow? nocache = yes & sort = -1 & catid = 12851]. According to the last report from 2007, the IPCC (Intergovernmental Panel on Climate Change), between 1906 and 2005, the global average temperature has risen by 0.74 ° C. [ADEME http://www2.ademe.fr/servlet/KBaseShow?nocache=yes&sort=-1&catid=12851]. In 2008, 87% of energy needs of humanity came from the transformation of CO2 emissions fuel generators. On the other hand, 81% of primary energy consumed (ie 33% oil, 21% gas, 27% coal) are fossil against 6% for nuclear, 2% for hydropower and 11% for renewable energy and waste. The World Energy Outlook 2010 (Annual comprehensive report by the IEA), emerging countries account for an excessive increase in energy demand. 2-2 / Challenges Supply management and consumption of energy is a high priority environmental commitments made by governments. The major challenge therefore lies in the relationship we have with energy. How we consume, the value that we attribute to him, the price that we are willing to pay for it, means that we are implementing to control it and protect it. Strive for efficient use of energy is the link between energy consumption and CO2 emissions between the investment cost of an energy facility and its rate of return between an economy and a comfort level, etc. The economic and ecological struggle then go through a necessary energy efficiency. And this, in terms of production that the routing and the energy consumption. 3 / The working method To carry out this study, we propose the following work plan: 3-1/ Bibliographic research studies, laws and standards in the field of energy efficiency 3-2/ Establishment of a building energy model in sub-Saharan country 3-3/ Proposal and evaluations of energy efficiency measure