Clonage et caractérisation du gène contrôlant la parthénocarpie chez le melon (Cucumis melo)

par Afef Lemhamdi

Projet de thèse en Biologie

Sous la direction de Adnane Boualem.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Sciences du Végétal : du gène à l'écosystème , en partenariat avec Institut de Sciences des Plantes de Paris-Saclay (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-07-2016 .


  • Résumé

    Le développement du fruit, partie intégrante de la reproduction des plantes, résulte du développement de l'ovaire, fait suite à la pollinisation et la fécondation des ovules, et coïncide avec la maturation des graines. Chez les plantes à fleurs, la fécondation déclenche une cascade d'événements conduisant à la formation de l'embryon et l'endosperme et à une graine mûre. Les graines en cours de développement et les tissus environnants génèrent un signal qui stimule la croissance de l'ovaire et son développement en un fruit charnu. L'identité et le rôle précis des partenaires intervenant dans ce processus sont encore largement inconnus. Le processus normal de développement du fruit peut parfois être indépendant de la pollinisation et de la fécondation, on parle alors de parthénocarpie. La parthénocarpie est la croissance de l'ovaire en un fruit sans graine en l'absence de pollinisation et fécondation. Les analyses moléculaires récentes sur la formation des fruits parthénocarpiques, chez Arabidopsis et la tomate, ont permis de mettre en évidence l'importance de la voie de signalisation de l'auxine dans les étapes précoces de l'initiation du fruit. Bien qu'il soit admis que l'auxine et les gibbérellines jouent un rôle important lors du développement du fruit parthénocarpique, les mécanismes moléculaires qui contrôlent la parthénocarpie restent très méconnus. Élucider les mécanismes qui sous-tendent le développement précoce et la nouaison du fruit est fondamental pour notre compréhension de la biologie de la reproduction et est essentielle pour concevoir des approches pour améliorer le rendement des cultures.

  • Titre traduit

    Cloning and characterization of genes controlling paethenocarpy in melon (Cucumis melo)


  • Résumé

    Fruit set is defined as the transition of a quiescent ovary to a rapidly growing young fruit, which is an important process in the sexual reproduction of flowering plants. In normal fruit development, fruit set depends on the successful completion of pollination and fertilization. Unfavorable growth conditions prevent pollination and can result in the production of under fertilized fruits of poor quality. Moreover, the development of a fruit following pollination severely restricts growth and development of an additional fruit. Parthenocarpy, i.e: the ability to set seedless fruit in the absence of fertilization, is an economically important trait (yield and quality) in many horticultural crops. Parthenocarpy may also increase fruit production. The Cucurbits is a large plant family found mainly in the warmer parts of all continents. Fruits of Cucurbits have a considerable economic value. Recent molecular analyses of parthenocarpic fruit formation in both Arabidopsis thaliana and tomato have identified auxin signaling as one of the early events in the fruit initiation. The aim of the PhD project is to isolate and characterize parthenocarpy genes in melon using today's knowledge available in several crops, and exploiting the EMS mutant collections.