Le rôle de la communication d’un chef d’équipe dans l’élaboration de la conscience de la situation collective en environnement dynamique et à risques : le cas du Maître de Central dans l’équipe Sécurité-Plongée des Sous-marins Nucléaires d’Attaque (SNA)

par Vincent Tardan

Thèse de doctorat en Ergonomie

Sous la direction de Françoise Darses et de Léonore Bourgeon.

Thèses en préparation à université Paris-Saclay , dans le cadre de École doctorale Sciences du sport, de la motricité et du mouvement humain (Orsay, Essonne ; 2015-....) , en partenariat avec Département Action et Cognition en Situation Opérationnelle (laboratoire) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 04-01-2016 .


  • Résumé

    Contexte. La thèse s’inscrit dans un projet de recherche mené par l’Institut de Recherche Biomédicale des Armées (IRBA). Ce projet vise à répondre à une demande formulée par l’Amiral Commandant des Forces Océaniques et Stratégiques suite à plusieurs incidents dans lesquels un défaut de transmission des informations au sein de l’équipe Sécurité-Plongée des Sous-marins Nucléaires d’Attaque a été identifié comme un facteur causal. Terrain. L’équipe Sécurité-Plongée, située dans le Poste Central Navigation Opérations, est en charge de la conduite et du maintien de la sécurité du sous-marin. Cette équipe travaille en coopération étroite avec d’autres équipes, principalement par l’intermédiaire de la communication verbale (en présentiel et à distance). Une première analyse de l’activité a permis d’identifier le chef d’équipe comme un élément central dans la transmission des informations entre le commandement et les membres de l’équipe Sécurité-Plongée, en charge du contrôle direct du processus. Pour cela, il lui est nécessaire d’élaborer une conscience de la situation adaptée aux objectifs du commandement et aux contraintes auxquelles sont confrontés ses coéquipiers. La recherche de thèse porte sur les mécanismes d’élaboration de la conscience de la situation collective lors de la gestion d’une situation dynamique et à risques. Méthode. Nos observations ont été réalisées auprès de 15 équipes de 6 sous-mariniers, lors de situations de simulation qui s’intègrent dans leur entraînement évalué et préalable à un départ en mission. Ces situations sont fortement contraintes temporellement et sont ponctuées de plusieurs phases de résolution de problèmes. La méthode que nous avons mise en œuvre de façon à étudier l’élaboration de la conscience de la situation collective se base sur la caractérisation des interactions verbales de l’équipe Sécurité-Plongée. Problématique. La thèse défendue est que la conscience de la situation collective émerge à partir des informations partagées au sein de l’équipe. Le chef d’équipe occupant une place centrale dans ce réseau, la caractérisation des informations qu’il échange avec ses coéquipiers permet de rendre compte de la dynamique de l’élaboration de sa conscience de la situation collective. Partie empirique. La première étude de la thèse consiste en l’analyse de l’activité lors d’un épisode intéressant du point de vue de l’élaboration de la conscience de la situation, avec l’alternance de phases de conduite et de résolution de problèmes. Cette étude nous a permis d’identifier la dynamique des tâches réalisées et d’établir deux critères de performance, un pour la conduite et un pour la résolution de problèmes. La seconde étude vise à caractériser les flux de communication en s’appuyant notamment sur une méthode issue de l’analyse des réseaux sociaux. L’objectif est d’étudier d’une part l’impact de l’expérience des opérateurs sur la structure de la communication verbale, et d’autre part les liens entre la structure du réseau et la performance (de conduite et de résolution de problème). La troisième étude vise à identifier les processus cognitifs et les objets mobilisés dans la communication verbale. L’objectif est d’analyser l’impact de l’expérience des opérateurs sur le contenu des communications verbales d’une part, et les liens entre le contenu des communications verbales et la performance d’autre part. L’originalité de la thèse réside en partie dans cette articulation de méthodes d’analyse de la structure et du contenu de la communication verbale, en lien étroit avec l’activité, de façon à comprendre comme s’élabore la conscience de la situation d’un individu central dans un collectif en situation dynamique et à risques.

  • Titre traduit

    The role of team leader’s communication in collective SA development in a dynamic and risky environment : the case of the Diving Officer Of the Watch in nuclear-powered attack submarines (SSN)


  • Résumé

    Context. This thesis is part of a research project conducted by the French Institut de Recherche Biomédicale des Armées (Armed Forces Biomedical Research Institute). The project aims to respond to a request made by the Admiral Commander of the Oceanic and Strategic Forces following several incidents in which a failure to transmit information within the SSN’s Diving Safety team was identified as a causal factor. Domain. The Diving Safety team, which is located in the Operation and Navigation Department, is responsible for the driving and maintenance of the submarine’s technical safety. This team works closely with other teams, mainly through verbal communication (face-to-face and remote). An initial analysis of their activities identified the team leader as a key element in the transmission of information between the command post and the members of the Diving Safety team, as this person has direct control of the process. The latter requires developing situation awareness (SA) that meets the objectives set by the command post and the constraints faced by his teammates. The research program described in this thesis focuses on the role of the team leader on mechanisms for developing collective SA when managing a dynamic and risky situation. Method. Our observations were made with 15 teams of 6 submariners, during simulation exercises that are part of their assessed training that is held prior to mission departure. These situations are highly time-constrained and are punctuated by several problem-solving phases. The method that we implemented to study the development of collective SA is based on the characterization of verbal interactions. Problem statement. We argue that collective SA emerges from the information shared within the team. Since the team leader is central in this network, the characterization of the information he exchanges with his teammates makes it possible to report on the dynamics of the development of the collective SA. Empirical studies. The first part of the thesis consists in the analysis of activity during an interesting episode from the point of view of developing SA, with alternating driving and problem-solving phases. This study allowed us to identify the dynamics of the tasks performed, and to establish two performance criteria, one for driving and one for problem solving. The second part aims to characterize communication flows based on a method derived from the social networks analysis. The objective is to study the impact of operators’ experience on the structure of verbal communication, on the one hand, and the links between the network structure and performance (driving and problem solving), on the other. The third part aims to identify in verbal communication the cognitive processes and objects involved in developing collective SA. The objective is to analyse the impact of operators’ experience on the content of verbal communication, on the one hand, and the links between the content of verbal communication and performance on the other. The originality of this thesis lies, in part, in this articulation of methods for analysing the structure and content of verbal communication, in close connection with the activity, in order to understand how collective SA develops in a dynamic and risky situation.