INTEGRATION DU MODEL-BASED TESTING DANS UN PROCESSUS DE DEVELOPEMENT LOGICIEL

par Hussein Mhanna

Projet de thèse en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Cherif Larouci.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Electrical, optical, bio-physics and engineering (Orsay, Essonne) , en partenariat avec ESTACA (laboratoire) , S2ET - Systèmes et Energie Embarqués pour les Transports (equipe de recherche) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-09-2015 .


  • Résumé

    L'objectif est de proposer une solution permettant de tester de manière efficace et cohérente des systèmes, tout en gardant à l'esprit que la solution proposée doit être accessible aux différents types de testeurs. Même si les utilisateurs ne disposant pas de formalisme existant ne seront pas oubliés, l'effort principal sera porté sur les pratiques utilisant des outils pour la description ou conception de leur système comme UML, SysML ou bien encore BPMN. SysML est un langage de modélisation pour l'ingénierie système. Il permet la modélisation de la phase descendante du cycle en V du logiciel. La difficulté réside également dans l'utilisation qu'il est fait de ce type de langage qui laisse finalement une grande possibilité d'interprétation et d'utilisation. En effet ce type de notation peut être utilisé pour décrire les fonctionnalités attendues du système mais aussi une description assez précise de l'architecture. Il pourra même être envisagé que celui-ci utilise des systèmes d'équations avec le diagramme paramétrique. La génération de test à partir de modèle SysML est un sujet qui a déjà été étudié (projet Vetess notamment). Cependant la démarche utilisée permettait de faire la génération à partir d'un modèle SysML. Cette approche avait notamment l'inconvénient de non-indépendance de l'outil de génération de test avec l'architecture. Quant à BPMN, il s'agit d'un langage pour décrire des processus d'entreprise ou métier. Notre positionnement est différent, l'objectif n'est pas de générer des cas de test à partir d'une description formelle ou non du système (SysML, UML, BPMN) mais d'avoir un modèle d'usage indépendant tout en utilisant le maximum de données des modélisations réalisées. La connaissance de la réalisation des exigences dans le processus de développement et de test est importante pour le concepteur, afin de déterminer ce qu'il reste à réaliser. Les différents axes de recherche sont les suivants : •Aide à la modélisation de ou des modèles d'usage de test. Cette aide doit permettre à un utilisateur d'intervenir dans la création de son modèle notamment en cohérence avec les différentes formalisations déjà existantes. •Validation de la cohérence d'un formalisme tel que l'ensemble des diagrammes SysML avec les modèles de test et les exigences, notamment sur des données de conformité et de complétude. (Notion de model-checking et de testabilité du modèle SysML). •Prise en compte dans le test de l'ingénierie système pour la notion de raffinement des composants du système ou encore des lignes de produits. Mise en place d'une traçabilité bidirectionnelle •Prise en compte d'information du modèle SysML ou autre pour guider la génération de test •Application au domaine des systèmes embarqués automobiles temps réels.

  • Titre traduit

    MODEL-BASED TESTING INTEGRATION IN A SOFTWARE DEVELOPMENT PROCESS


  • Résumé

    The objective is to propose a solution to test effectively and coherently systems while keeping in mind that the proposed solution should be accessible to different types of testers. Even if users, who do not have existing formalism, will not be forgotten, the main effort will be focused on practical tools for using description or design their system using UML, SysML or even BPMN. SysML is a modeling language for systems engineering. It allows the modeling of the descending phase of the V-cycle of the software. The difficulty also lies on the use that is made of this type of language that ultimately leaves much room for interpretation and use. Indeed this type of notation can be used to describe the features expected of the system but also a fairly accurate description of the architecture. It may even be contemplated that one uses equations with the parameter diagram. The test generation from SysML model is a topic that has already been studied (Vetess project in particular). However, the approach used to permit the generation from a SysML model. This approach has the particular drawback of non-independence of the test generation tool architecture. As for BPMN, it is a language for describing enterprise or business processes. Our positioning is different, the goal is not to generate test cases from a formal description of the system or not (SysML, UML, BPMN), but to have an independent use model while using the Maximum data modeling performed. Knowledge of the fulfillment of the requirements in the process of development and testing is important for the designer to determine what remains to be done. The different lines of research are: • Help for modeling or use of test models. This assistance should allow a user to intervene in the creation of its model including consistency with various existing formalizations. • validation of the consistency of a formalism as all SysML diagrams with test patterns and requirements, including data on compliance and completeness. (Model-checking Concept and testability of SysML model). • Consideration in the test system engineering concept for the refinement of the system components or product lines. Establishment of a bi-directional traceability • Support for SysML model informations or other types to guide the test generation •Application to real-time automotive embedded systems domain.