ÉVALUATION DES RESSOURCES EN EAU DE L'AQUIFÈRE DU CONTINENTAL INTERCALAIRE /HAMADIEN DE LA RÉGION DE TAHOUA, PARTIE SUD DU BASSIN DES IULLEMEDEN AU NIGER : IMPACTS DE LA VARIABILITÉ CLIMATIQUE ET DES ACTIONS ANTHROPIQUES.

par Abdel kader Hassane Saley

Projet de thèse en Structure et évolution de la terre et des autres planètes

Sous la direction de Jean-Luc Michelot.

Thèses en préparation à Paris Saclay en cotutelle avec l'Université Abdou Moumouni , dans le cadre de Sciences mécaniques et énergétiques, matériaux, géosciences , en partenariat avec GEOPS - Géosciences de Paris Sud (laboratoire) , Intéractions et Dynamique dans les Réservoirs d'Eau continentaux (IDREau) (equipe de recherche) et de Université Paris-Sud (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    La Région de Tahoua, vaste de 114 425 Km2, avec une population de 3.327.260 habitants en 2012, est caractérisée par un climat de type sahélo-saharien avec des pluviométries moyennes de 100 à 500 mm/an, ce qui limite les eaux de pluie et de surface. Pour faire face aux grands besoins en eau potable pour la boisson, l'abreuvage des animaux, le développement industriel, l'irrigation, etc. les populations sont en obligation de faire appel aux ressources en eau souterraine. Pour connaitre l'adéquation entre les ressources en eau et ses besoins, il semble indispensable d'approfondir la connaissance desdites ressources en menant diverses investigations hydrogéologiques. L'analyse des données d'inventaire des points d'eau, des cuttings et des diagraphies des forages, dans le cadre de cette thèse, ont permis de mettre en relief deux aspects pour l'aquifère du continental intercalaire/Hamadien : diminution de sa profondeur de captage d'Ouest en Est et l'épaisseur de la nappe qui peut, localement atteindre 100 m voire plus. Les mesures issues des opérations d'essai de pompage, ont permis de faire ressortir la nature captive, libre, voire jaillissante localement de cet aquifère, des grands débits pouvant dépasser les 100 m3/h avec des faibles rabattements et des transmissivités de l'ordre de 10-2 à 10-3 m2/s. Les analyses chimiques préliminaire montrent que c'est des eaux faiblement minéralisés avec des faciès en général bicarbonatées sauf dans le département d'Illéla ou à l'Ouest de la région où, on trouve des faciès sulfatés et chlorurés. Dans un second temps, une campagne d'échantillonnage d'eau a été réalisée (septembre 2016), sur 30 forages. Les prélèvements sont destinés à des analyses physicochimiques (cations et anions majeurs) et isotopiques (18O, 2H, 13C et 14C) afin de mieux caractériser l'origine des eaux souterraines, leurs vitesses d'écoulement, leurs temps de résidence et d'éventuels mélanges entre les différentes masses d'eau. A la fin, cette étude permet de bien caractériser les ressources en eau de ces aquifères. En attendant de terminer cette étude en cours, il semble bien que cet aquifère pourrait donc répondre favorablement aux attentes des populations. Toute fois cela suppose une gestion rationnelle des dites ressources.

  • Titre traduit

    EVALUATION OF WATER RESOURCES OF THE CONTINENTAL INTERCALAIRE/HAMADIEN AQUIFER IN THE TAHOUA REGION, SOUTHERN BASIN OF IULLEMEDEN IN NIGER: IMPACTS OF CLIMATE VARIABILITY AND ANTHROPOGENIC ACTIVITY.


  • Résumé

    With a superficy of 114,425 km2 and a population of 3,327,260 inhabitants in 2012[1], the District of Tahoua (Niger) is characterized by a Sahelo-Saharan climate with average rainfall of 100 to 500 mm/year, which limits the availability of surface water. Thus, the use of groundwater is considered to meet the large water need for drinking, cattle watering, industrial development, irrigation, etc. The local deep aquifer (CIH : Continental Intercalaire/ Hamadien) is poorly known. To assess the balance between water resources and demand, it is necessary to improve the knowledge of those resources by conducting hydrogeological and hydrochemical investigations. In a first step of this thesis, analyses of available data about the inventory of boreholes, cuttings and drilling logs, allowed us to highlight two features of the CIH aquifer: the decrease from West to East of the water collection depth and the thickness of the aquifer level, which reaches 100m or even more locally. The measurements from pumping tests showed that the aquifer is confined or free, depending on the location, that it can supply high flow rates, exceeding 100 m3/h, with low drops of the piezometric level and that its transmissivity ranges from 10-2 to 10-3 m2/s. Preliminary chemical analyses showed that, generally, water is weakly mineralized with a bicarbonate facies, except in the Illéla department or in the western part of the region, where we found groundwater with sulphate and chloride facies. In a second step, a sampling campaign was performed (september 2016) on 30 boreholes., The samples are being analysed for chemical (major cations and anions) and isotopic (18O, 2H, 13C et 14C) contents, for better characterizing the origin of groundwater, its velocity, its residence time and the possible mixings between different water masses. The final aim of this study is a precise characterization of regional groundwater resources. The results will be used to propose a rational and sustainable management of these resources.