Jeux et enjeux du regard : entre plaisir et danger. : l’œuvre d’art dans le roman de Siri Hustvedt

par Joey Masse

Thèse de doctorat en Littérature US / Texte et image

Sous la direction de Eileen Williams-Wanquet.


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat a pour but d’analyser les relations entre le texte et l’image dans trois romans de Siri Hustvedt : The Blindfold (1992) What I Loved (2003) et The Blazing World (2014). L’auteur introduit dans ses récits de nombreuses et longues ekphraseis qui saturent visuellement le texte. Les œuvres d’art décrites, majoritairement fictives, font appel à des techniques et des médiums variés (peinture, photographie, installation, vidéo). L’auteur invente des œuvres d’art qui évoluent au fur et à mesure des romans, passant de deux dimensions à trois dimensions et d’images fixes à des images animées. Cette étude s’intéresse à la fonction de l’introduction de l’image dans le roman et interroge l’impact de cet événement de lecture sur le lecteur. Dans chaque roman, la rencontre entre le « narrateur-voyeur » et l’œuvre d’art suscite un plaisir esthétique, voire sensuel. Les jeux de miroirs et de masques auxquels prennent part les personnages les mettent parfois en danger. Aveuglés ou pris au piège de leur propre perception, la confrontation avec l’œuvre d’art entraîne alors une perte de contrôle et une aliénation. Une participation active est demandée au lecteur, qui atteint un paroxysme dans The Blazing World.

  • Titre traduit

    The spectator's gaze : between pleasure and danger. : the work of art in Siri Hustvedt's novel.


  • Résumé

    The aim of this thesis is to study the relations between word and image in three of Siri Hustvedt’s novels: The Blindfold (1992) What I Loved (2003) and The Blazing World (2014). Hustvedt’s works of fiction contain many long ekphraseis – the result is the “pictorial” saturation of the literary text. The works of art described are mainly fictitious and make reference to a wide variety of techniques and mediums (painting, photography, installation, video). The author invents works of art that progressively evolve from two-dimensions to three-dimensions and from still image to moving image. This thesis examines the function of the insertion of these images in the literary text and questions the impact of this event on the reader/viewer. In each novel, the encounter between the “narrator-viewer” and the works of art leads to an aesthetic or a sensual pleasure. The characters take part in mirror and mask games that can put them in danger. The confrontation with the work of art results in a loss of control and a form of alienation when the characters are symbolically blind or trapped by their own perceptions. The reader’s active participation reaches a climax in The Blazing World.