Le tissu associatif et l'education populaire : clefs pour le développement de Mayotte.

par Daroussi Ahamadi

Projet de thèse en Geographie

Sous la direction de Guy Fontaine.


  • Résumé

    L’île de Mayotte connaît un développement sur le modèle occidental français depuis quelques décennies. Ce faisant, cette voie de la modernité s’inscrivant dans une culture d’emprunt n’est pas sans conséquence sur la tradition locale qui est elle-même, le reflet des modes de vie présents depuis l’origine du peuplement. Dans ce contexte de dichotomie, nos recherches veulent mettre en évidence les composantes du développement ‘évaluées’ dans le standard français, européen voire international mais aussi dans la perception de la tradition locale. Pour ce point qu'est ‘ la tradition ’, nous envisageons d'en déterminer ses définitions, ces caractéristiques fondamentales et illustrer les réalités de la société traditionnelle locale mahoraise en faisant une corrélation avec les spécificités liées avec les apports des communautés ayant peuplées Mayotte. Nous avons la volonté de poser des jalons de ce qui pourrait être les fondations à respecter par tout processus de développement, respectueux des valeurs et principes de l’identité d’une culture locale ‘ sur la base du modèle français ‘ C’est sur la base de cette double trajectoire d'une modernité ‘importée’ certes mais porteuse d'avenir et de la tradition, dans une perspective de développement de Mayotte, que nous ambitionnons de travailler notre thèse. Fort de notre activité, des fonctions que nous assumons, de notre connaissance des populations, des enjeux, nous avons choisi de faire porter nos travaux sur le Tissu associatif, pilier de la société mahoraise traditionnelle et ‘réécrit’ par la modernité franco-européenne et l'Education populaire: Quelles sont les valeurs qu'ils véhiculent ? Quels sont leurs liens ? Leurs distances ? Leurs places ? Leurs rôles ? Notre thèse est que le (les) tissu(s) associatif(s) et l’éducation populaire sont une des clés, entre le passé, le présent et le devenir, pour accompagner la société civile afin qu'elle participe aux transformations, pour que les femmes et hommes de Mayotte, par delà leurs origines, se reconnaissant dans une ‘communauté de destin’, deviennent aussi et ainsi les acteurs du développement, donc par essence capables de maîtriser les changements au lieu de les subir.


  • Pas de résumé disponible.