L'immigration comorienne à La Réunion de 1900 à nos jours.

par Ali abdallah Fouad

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Yvan Combeau.

Thèses en préparation à La Réunion , dans le cadre de École doctorale Lettres et Sciences Humaines, Droit Économie Gestion, Sciences Politiques (Saint-Denis, La Réunion) , en partenariat avec Oxford institute for energy studies (equipe de recherche) depuis le 28-10-2009 .


  • Résumé

    Le phénomène migratoire n’est pas nouveau dans l’histoire de l’humanité : il demeure inéluctablement un phénomène mondial, hier, et avec beaucoup plus d’acuité aujourd’hui. Les peuples anciens ont connu le nomadisme : les déplacements massifs, à la recherche d’un refuge, de la nourriture, du fait des changements climatiques ou des saisons… De nos jours, les migrations présentent certes de multiples spécificités, mais d’évidence, elles empruntent leurs caractéristiques fondamentales des anciens phénomènes migratoires. L’immigration comorienne à La Réunion n’échappe à cette règle immuable de l’évolution humaine. De l’immigration forcée à celle choisie par des hommes et des femmes vers une contrée lointaine, l’île de La Réunion, les Comoriens s’y sont installés durablement depuis le début du XXème siècle, amenant avec eux ce qui les caractérise : leur « comorianité », c’est-à-dire leurs us et coutumes. Si cette dernière rend cette population visible, il n’en reste pas moins vrai qu’elle demeure méconnue du fait notamment de son effacement et de sa difficile visibilité sur le plan sociopolitique locale. Pour autant, cette situation n’est pas figée, elle évolue avec le temps. Cette diaspora s’emploie tant bien que mal pour réussir son intégration et participer ainsi à l’effort collectif dans le génie réunionnais du bon vivre ensemble. Cette thèse se propose donc de répondre aux questionnements que soulève cette présence des Comoriens au sein de La réunion. Il importe en effet de s’interroger sur les causes et les conséquences de cette immigration comorienne dans cette île. Ses causes et ses conséquences sont multiples et variées et donnent à cette immigration une spécificité propre la distinguant des autres migrations.

  • Titre traduit

    Comorian immigration in Reunion Island from 1900 to nowdays.


  • Résumé

    Migration is not just a current issue in the human history: it has ineluctably been a worldwide phenomenon, as dominant in the past, and with more acuity nowdays. The ancient populations were users of nomadism : enormous movements between places, either to look for refugee, food due to climate change or seasons for instance. Nowdays, migrations present yet multiple specificities but certainly, they are linked with fundamental characteristics of migratory ancients populations. Comorian immigration within La Réunion Island does not scape from these immuable rules of the human evolution. From forced migration to that of chosen by men and women towards far a way places, such as La Réunion Island, Comorian migrants have been settling there from the twentieth century, carrying what characterise them: “Comorianité” meaning the “us” and customs. If these aspects make Comorian migrants more visible, it is not untruth that they are unknown because of its lack of visibility within the local social and political spectrum. Although this dilemma does not seem to be steady, it changes over the time. This diaspora seems to work hard for its integration and participation in the collective efforts with respect to intellectual development of La Réunion as well as its cohesivness. This thesis aims to respond to the multiple questions of the presence of this population within La Réunion. It will also cover the causes and consequences of the comorian immigration inside this island. These elements are multiple and varied and offer to this group of migrants special characteristic compared to others.