Les sciences humaines dans l'art contemporain : les usages du savoir

par Benoit Jodoin

Projet de thèse en Art et langage

Sous la direction de Marielle Macé et de Patrice Loubier.

Thèses en préparation à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Université du Québec à Montréal , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 12-04-2016 .


  • Résumé

    Depuis les deux dernières décennies, la production et la diffusion de savoirs font l’objet de préoccupations grandissantes dans le monde de l’art contemporain, et ce, pour les artistes comme pour les curateurs. Décrit par les théoriciens du tournant éducatif de l’art et de la recherche-création, ce phénomène fait de l’art contemporain un espace alternatif où partager et discuter de savoirs, mais aussi un espace où il est possible d’en faire l’expérience autrement.Parmi tous les types de savoirs convoqués dans l’art contemporain, les sciences humaines détiennent une place privilégiée. Leur importance dans l’art se justifie par la très grande proximité entre les sciences humaines et la création artistique : elles partagent avec l’art le sujet de recherche, l’humain; elles reposent comme lui sur des méthodologies inexactes, plurielles, contextuelles; elles ont un intérêt pour la réflexivité épistémologique et sont préoccupés par le rôle éthique et politique à jouer. La rencontre du savoir des sciences humaines et de l’art contemporain dans les pratiques actuelles apparaît ainsi comme une avenue de choix pour mieux comprendre les rapports entre art et savoir, en ce qu’elle incite à identifier leurs différences et leurs similarités sur le plan méthodologique, épistémologique et politique. Cette recherche portera ainsi sur la présence des sciences humaines dans l’art, par leur contenu thématique, leurs théories, leurs livres ou leurs auteurs, dans les œuvres et les pratiques curatoriales depuis le tournant des années 2000.