Le potentiel rôle neuroprotecteur d'APRIL dans la Sclérose en plaques

par Laurie Baert

Projet de thèse en Virologie - Microbiologie - Immunologie

Sous la direction de Bertrand Huard (edcsv).

Thèses en préparation à Grenoble Alpes , dans le cadre de Chimie et Sciences du Vivant , en partenariat avec CRI IAB - Centre de Recherche Oncologie/Développement - Institute for Advanced Biosciences (laboratoire) et de Equipe 8 - Marche (equipe de recherche) depuis le 01-04-2016 .


  • Résumé

    Notre équipe étudie l'implication du système immunitaire dans la pathogenèse des maladies chroniques. Ce projet concerne la maladie auto-immune Sclérose en plaques (SEP), qui conduit à une neuro-inflammation associée avec des lésions neurodégénératives et des démyélinisations. On a identifié une molécule inflammatoire potentiellement impliquée dans la SEP qui vient de la réaction inflammatoire de l'hôte (membre de la famille des TNF)nommé APRIL. Ce projet doctoral aura pour but d'identifier la contribution spécifique de cette molécule dans le développement de la SEP pré-clinique chez la souris. La complétion de ce projet pourrait mener à la conception d'une nouvelle approche thérapeutique dans la SEP (1 brevet a déjà été déposé).

  • Titre traduit

    The putative neuroprotective role of APRIL in Multiple Sclerosis


  • Résumé

    Our team studies the involvement of immune system in the pathogenesis of chronic diseases. The present project concerns the autoimmune disease multiple sclerosis (MS), that leads to neuroinflammation associated with demyelination and neurodegenerative lesions. We have identified one inflammatory molecules potentially involved in MS from the host inflammatory reaction (a member of the TNF familly)called APRIL. This doctoral project will aim at deciphering the specific contribution of this molecule in the development of preclinical MS in mouse. Completion of this project may lead to the design of new therapeutic approaches in MS (1 patent have been filed).