Le combattant de l'ordre : construction et soubassements d'une figure politique, des Journées de juin au Second Empire

par Leo Dumont-marconnet (Dumont)

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Vincent Robert.

Thèses en préparation à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale d'Histoire de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Paris) , en partenariat avec Centre d'histoire du XIXe siècle (Paris) (laboratoire) depuis le 29-10-2015 .


  • Résumé

    Cette thèse vise à s’intéresser à une figure dont la présence s’intensifie dans la société française à partir de la moitié du XIXe siècle, celle du combattant de l’ordre dont on retrouve des exemples dans la littérature à l’image du personnage de Dussardier que Flaubert met en scène dans L’Éducation sentimentale. Blessé lors de son combat contre une barricade lors des Journées de juin 1848, le garde national voit son action exaltée dans la presse. C’est à travers trois grands axes que ce travail s’organise pour analyser les réalités socio-politiques et culturelles de ces acteurs. Une perspective sur les aspects discursifs d’abord à partir de sources de presse et de brochures imprimées afin d’interroger à la fois la mise en place d'un ordre du discours qui tente d’exclure les idées socialistes de la sphère publique et d'une construction rhétorique autour de la figure du « héros de juin » qui émerge rapidement après les Journées parisiennes. L'autre grand axe consiste à confronter à ces dimensions discursives des cas concrets de parcours individuels dans un angle prospographique, notamment grâce aux dossiers de demandes de récompenses et de secours de gardes nationaux conservés aux Archives Nationales et aux Archives de Paris. Le troisième aspect vise enfin, à envisager les relations entre les deux points précédents et des enjeux politiques à travers les processus d’organisation et de mobilisation électorales qui se mettent en place à partir de 1848, ainsi que les résultats électoraux à l’échelle de Paris et de sa banlieue.


  • Pas de résumé disponible.