Déstabilisation des terrains supports d'infrastructures de haute montagne dans les Alpes françaises

par Pierre-Allain Duvillard

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Jacques Delannoy et de Philippe Schoeneich.

Thèses en préparation à l'Université Grenoble Alpes (ComUE) , dans le cadre de École doctorale sciences et ingénierie des systèmes, de l'environnement et des organisations , en partenariat avec Environnements, Dynamiques et Territoires de la Montagne (laboratoire) .


  • Résumé

    Dans le contexte actuel de réchauffement climatique, la haute montagne alpine est affectée par des changements majeurs tels que le retrait des glaciers et la dégradation (réchauffement) du permafrost. Combinés ou non, ils peuvent déclencher des mouvements de masses rocheuses dans les parois ou dans les formations superficielles de haute altitude. Ces processus sont à l'origine d'un risque direct de déstabilisation pour les infrastructures construites en haute montagne (refuges, remontées mécaniques, etc.), nombreuses du fait de l'intensité de l'aménagement touristique de la haute montagne alpine en France. Cette thèse vise donc à documenter l'évolution de la stabilité des terrains porteurs d'infrastructures, à différentes échelles. Pour ce faire, quatre axes de recherche ont été définis, dans un esprit de multidisciplinarité : (i) un recensement le plus exhaustif possible des infrastructures présentes en contexte de permafrost potentiel ; (ii) un inventaire des dommages survenus sur des infrastructures en contexte de permafrost au cours des 30 dernières années, afin qualifier leur vulnérabilité dans le temps ; (iii) le développement et l'application d'un indice de risque, incluant une caractérisation de l'aléa et un diagnostic de la vulnérabilité, destiné à permettre la hiérarchisation des infrastructures selon un niveau de dégradation probable du permafrost ; (iv) la réalisation d'études de cas de terrains porteurs d'infrastructures (e.g. glacier rocheux, arête rocheuse et versant rocheux) avec une caractérisation et un suivi géomorphologique multi-méthodes (thermique, géophysique et topographique).

  • Titre traduit

    Destabilization of high mountain infrastructure built in high mountainin the French Alps


  • Résumé

    In the current context of climate change, high alpine rock slopes and surficial deposits are affected by geomorphological processes whose evolution is partly conditioned by warming permafrost. This degradation directly implies a rising risk of destabilization for infrastructure in high mountain areas (e.g. huts or ropeway transport systems), particularly important in the French Alps because of the intensity of the high mountain tourisms. A multi-method research project was conducted to characterize the vulnerability of infrastructure elements built on permafrost with 4 objectives: (i) setting up an inventory as exhaustive as possible of the infrastructure elements built on potential permafrost; (ii) producing a detailed historical inventory of damages to infrastructure due to permafrost warming over the past three decades in different contexts; (iii) developing a destabilization risk index due to permafrost degradation in order to identify and rank infrastructure at risk; the risk index including a hazard characterization and a vulnerability diagnosis; (iv) exploring case studies of destabilized infrastructure elements built in two different contexts (rock glaciers and rock faces) with a multi-methods characterization and a geomorphological monitoring (thermal, geophysics and topographic).