Le progrès spirituel perpétuel (l’épectase) selon Grégoire de Nysse

par Liang Zhang

Projet de thèse en Théologie

Sous la direction de Marie-Anne Vannier et de Jean-Marie Auwers.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine en cotutelle avec l'Université catholique de Louvain Belgique , dans le cadre de Ecole doctorale Fernand Braudel (Nancy-Metz) depuis le 23-09-2015 .


  • Résumé

    Dans ce travail de recherche, nous nous attacherons à la question du progrès spirituel perpétuel selon Grégoire de Nysse, un des trois Cappadociens au quatrième siècle, à travers notamment ses deux œuvres spirituelles, celles de la Vie de Moïse et les Homélies sur le Cantique des Cantiques. Le progrès spirituel perpétuel, ou plus précisément l'épectase (επεκτασις, du verbe επεκτεινειν), désigne selon Grégoire le mouvement dynamique incessant de l'âme vers Dieu et donc vers la perfection qui n'a pas de terme, car elle consiste dans le progrès lui-même, par opposition à l'idéal grec de la perfection qui, en cherchant un ''repos'' et un ''achèvement'', vise plutôt la stabilité et l'immuabilité. Influencé profondément dans son interprétation de l’Écriture sainte par l’École d'Alexandrie, Philon et Origène en particulier, Grégoire montre également, quasiment dans chacune de ses œuvres, une connaissance profonde de la philosophie grecque: platonisme, néoplatonisme stoïcisme, etc. Nous analyserons les traces de ceux qui ont influencé Grégoire dans ses œuvres et sa pensée sur l'épectase, pour mieux connaître la tradition de l'époque et mieux comprendre l’originalité de Grégoire. L'interprétation moderne de l'épectase nous y aidera. Certains, avec J. Daniélou, voient dans l’épectace une dimension mystique. D’autres, avec E. Mülhenberg, ne voient qu’un progrès continuel rationnel et philosophique sur le concept de Dieu. Ainsi se posent les questions concernant l'existence de la dimension eschatologique, de l'union mystique avec Dieu, des rapports de l'expérience mystique et des vertus. Qui a raison? Le but de notre recherche est justement de rendre le sens propre de Grégoire.


  • Pas de résumé disponible.