Orient-Express & Cie. Histoire et patrimonialisation d'une marque ferroviaire (19e-21e siècles)

par Arthur Mettetal

Projet de thèse en Histoire et civilisations

Sous la direction de Florence Hachez-Leroy et de Yves Cohen.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 18-01-2016 .


  • Résumé

    L’Orient-Express véhicule encore aujourd’hui de nombreuses représentations associées à l’âge d’or des voyages ferroviaires. Voyageurs illustres et intrigues occultent l’histoire économique, technique et politique du premier transcontinental européen. Avant d’être l’objet culturel que l’on connaît, l’Orient-Express est avant tout un service ferroviaire d’une compagnie de chemins de fer, la Compagnie Internationale des Wagons-Lits. L’étudier revient donc à l’intégrer à une histoire d’entreprise. Cette thèse a été conduite en distinguant trois niveaux d’analyse : le train en tant qu’objet technique avec ses voitures luxueuses et son intégration au sein d’un système technico-commercial particulier, la compagnie ferroviaire qui l’a exploité entre 1883 et 1977, et enfin l’Orient-Express en tant que patrimoine et marque commerciale. Notre travail réintègre l’entreprise et son train au sein de l’historiographie du tourisme et du luxe, de l’histoire économique, technique et commerciale de la fin du 19e siècle et la première moitié du 20e siècle. Cette thèse s’attache également à analyser le processus de patrimonialisation de l’Orient-Express et de son histoire, s’ancrant ainsi dans le champ du patrimoine industriel et ferroviaire. Effectuée dans le cadre d’une convention CIFRE, elle explicite le rôle que peut jouer le chercheur en sciences sociales en entreprise, notamment au travers de ses différentes postures. Au-delà de son apport académique, cette thèse vise à démontrer qu’il est possible de produire un travail historique solide en entreprise, qui conduit à l’étude d’un patrimoine et à sa construction en s’appuyant sur une recherche-action fondamentale et appliquée.

  • Titre traduit

    Orient-Express & Co. History and heritage of a railway brand (19th-21th centuries)


  • Résumé

    The Orient-Express carries with it still today many representations associated with the Golden Age of train travel. Illustrious passengers and intrigues onboard overshadow the economic, technical and political history of the first European transcontinental. Before it became an infamous cultural reference, the Orient-Express was—above all—a rail service of a railway company, the Compagnie Internationale des Wagons-Lits. To study it, therefore, is to situate it within business history. This thesis is carried out by distinguishing three analytical strands: the train as a technical object (with its luxury cars and integration within a particular technical-commercial system), the railway company that operated it between 1883-1977, and the Orient-Express as a particular patrimony as well as commercial brand. Our work reintegrates the company and train into the historiography of tourism and luxury, in addition to the economic, technical and commercial history of the late 19th century and first half of the 20th century. This thesis also seeks to analyze the process of ‘patrimonialization’ of the Orient-Express and its history, thus anchoring it in the sphere of industrial and railway heritage. Carried out within the framework of a CIFRE (Conventions industrielles de formation par la recherche, a tool for exchange between public research laboratories and companies in France), it highlights the notable role that social science researchers can play within companies through their different contexts. Beyond its academic contribution, this thesis aims to demonstrate that it is possible to produce solid historical work within a business environment through the study of heritage and its construction, based upon fundamental and applied action research.