Macao 1850-1950 : ville portugaise au déclin de l’empire

par Regina da Luz Ferreira da Silva Campinho

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Hélène Vacher et de Luisa Trindade.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine en cotutelle avec l'Université de Coimbra, Portugual , dans le cadre de Ecole Doctorale Fernand Braudel depuis le 30-09-2015 .


  • Résumé

    Le cadre global de ce projet est la recherche sur l’histoire de l’urbanisme portugais, pour laquelle je prétends contribuer à travers l’étude de la ville de Macao dans la période du 2ème empire colonial portugais (1822-1975). Concrètement, je propose d’analyser, du point de vue de la théorie de l’intervention urbaine, les projets de travaux publics produits à Macao pendant le siècle qui va de la fondation de Hong Kong (1843) à la proclamation de la République Populaire de Chine (1949), évènements qui marquent dans cette ville le début et la fin d’une ère d’expansion liée au développement du port commercial, dans un contexte national et local de grande instabilité politique, mais aussi, paradoxalement, de fort investissement infrastructurel et urbanistique. Avec ce choix, je souhaite contribuer à élargir le cadre actuel de la recherche qui présuppose la singularité de l’urbanistique et de l’urbanisme portugais, en l’étendant à l’époque contemporaine, où ces pratiques devront trouver leur place au milieu des nationalismes et de l’exacerbation des conflits de souveraineté qui la caractérisent, mais aussi dans un contexte de croissante interinfluence de modèles, de circulation de techniciens, et en général de miscégénation des cultures urbanistiques dans l’univers impérial européen.

  • Titre traduit

    Macao 1850-1950 : Portuguese city at the decline of the empire


  • Pas de résumé disponible.