L’art premier : apport des techniques médico-légales

par Sophie Jacqueline

Projet de thèse en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Philippe Charlier.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Structure et Dynamique des Systèmes Vivants (Gif-sur-Yvette, Essonne ; 2015-....) , en partenariat avec Laboratoire de Génétique et Biologie Cellulaire (laboratoire) et de Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2015 .


  • Résumé

    Introduction Cette thèse de sciences a pour but d’étudier la structure interne des œuvres d’art premier (principalement Afrique Noir et Papouasie Nouvelle-Guinée), leur composition, leur mode de fabrication, leur symbolique et de permettre une meilleure compréhension de ces objets. Elle fait suite à ma thèse de pharmacie portant sur « L’étude pharmaco-archéologique des baumes de momification en Egypte ancienne » (Caen) ; celle-ci m’a permis de mieux cerner la fabrication des croûtes et enduits superficiels, comparables dans leur formation aux patines de matières sacrificielles. A partir d’œuvres récentes (collectées in situ) ou anciennes (conservées au sein de musées, comme le Musée du Quai Branly, partenaire de cette thèse), on utilisera les outils de la médecine légale pour aboutir à une analyse précise des densités des matériaux et des éléments pouvant être dissimulés (charge magique). Matériel et méthodes Une cinquantaine d’œuvres seront sélectionnés dans des collections privées et muséographiques (Musée du Quai Branly, Musée du Louvre, Muséum National d’Histoire Naturelle, etc.) en fonction de leur caractère informatif. Elles feront l’objet d’un examen macroscopique direct et d’examens complémentaires dans des structures partenaires (examen radiologique standard et scanner ; micro-CT-scanner ; microscopie optique et électronique à balayage ; micro-biologie ; biologie moléculaire). Une revue de la littérature et une comparaison avec d’autres cas et études précédemment publiées seront également réalisées. Résultats / Conclusion Les résultats de chacune de ces études feront l’objet de publications internationales en langue anglaise dans des revues à comité de lecture. L’ensemble de ces articles permettra de nous éclairer sur l’anatomie de ces objets qui confère à chacun un caractère magico religieux et une histoire propre.

  • Titre traduit

    Primitive art: Contribution of forensic techniques


  • Résumé

    This thesis study the internal structure of the primitive art (mainly Black Africa and New Guinea), their composition, method of manufacture, their symbolic and to better understanding these objects. It follows my pharmacy thesis on "The study of pharmaco-archaeological mummification balms in ancient Egypt" (Caen); it allowed me to better understand the production of crusts and surface coatings comparable in their training to patina of sacrificial materials. From recent works (collected in situ) or old (preserved in museums such as the Musée du Quai Branly, a partner of this thesis), we will use forensic tools to achieve precise analysis of densities materials and items that can be hidden (magical charge). Material and methods Fifty works will be selected in private and museum collections (Quai Branly Museum, Louvre Museum, National Museum of Natural History, etc.) according to their informative nature. They will be direct macroscopic examination and additional tests in partner structures (standard X-ray examination and CT, micro-CT scanner, optical microscopy ; microbiology, molecular biology). A literature review and a comparison with other cases and previously published studies will also be conducted. Results / Conclusion The results of each study will be the subject of international English-language publications in refereed journals. All these items will shed light on the anatomy of these objects that gives everyone a magical religious character and own history