La participation citoyenne à la gestion des déchets : etude sur le compostage de proximité

par Juliette Deche

Projet de thèse en Doctorat Sociologie

Sous la direction de Marie-Pierre Lefeuvre.

Thèses en préparation à Tours , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences de l'Homme et de la Société (Tours) depuis le 11-01-2016 .


  • Résumé

    Ce sujet de thèse vise à étudier les motifs qui conduisent certaines personnes à composter quand d'autres sont indifférentes ou réfractaires. Nous nous interrogeons d'abord sur la représentation des déchets organiques et du compostage. En effet, l’histoire des déchets et de leur mode de gestion est celle d’une perpétuelle mise à distance, en milieu urbain plus particulièrement. Or dans le cas du compostage, les déchets sont gérés sur leur lieux de production. Est-ce perçu comme sale ou contraignant, considéré comme un tri supplémentaire ? Quel degré d'engagement implique le fait de composter ? Pour certains ce geste semble relever du militantisme, pour d'autres il est intégré, il est devenu une habitude. Nous souhaitons explorer l'hypothèse selon laquelle le développement de la pratique du compostage collectif n’est pas seulement favorisé par la proximité sociale et par les relations de voisinage. Elle est aussi induite par la représentation qu’ont les individus des normes sociales au sein de leur espace proche et des valeurs auxquelles elles renvoient. A cet égard, la comparaison entre compostage individuel et collectif sera éclairante : la décision de composter lorsqu’elle n’est pas induite par l’installation d’un équipement commun et une initiative publique est-elle plus individuelle ? La pratique n’est-elle pas adossée dans les deux cas à la construction d’une représentation collective du déchet humide et à la valorisation, tout aussi collective, du geste de compostage ? Il semblerait que la pratique du compostage se développe sous l’effet d’encouragements de politiques publiques (Alaux, 2011). Qu’en est-il réellement ? De même, existe-t-il un lien entre la participation au compostage et le regard porté par les citoyens sur les politiques et les services publics locaux ? Comment la pratique du compostage est-elle influencée par des représentations collectives notamment alimentées par les pouvoirs publics ? Les terrains d'étude seront des plates-formes de compostage collectif de l'agglomération nantaise (compostage de quartier, sur l'espace public, et dans des copropriétés) ainsi que des composteurs individuels.


  • Pas de résumé disponible.