L’auto-développement professionnel des enseignants expérimentés au sein des établissements scolaires

par Jean Stéphane Talerien

Projet de thèse en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Stefano Bertone.


  • Résumé

    En France, le développement professionnel des enseignants expérimentés tout au long de la carrière est institutionnellement dévolu à deux possibilités. La première est celle de la formation continue, l’enseignant est censé poursuivre son apprentissage du métier en participant aux actions de formation continue proposées par l’institution. Cette modalité de développement professionnel présente des insuffisances tant qualitatives que quantitatives régulièrement pointées (Avis de l’Académie des Sciences, 2010 ; OCDE, 2014 ; Rapport Pochard, 2008 ; Référé de la Cour des comptes, 2015). Le deuxième moyen de développement professionnel est « l’apprentissage par accumulation d’expériences professionnelles », celui-ci renvoie aux apprentissages sur le lieu de travail. Une revue de la littérature internationale sur les apprentissages des enseignants au sein des établissements scolaires a révélé que ces apprentissages « informels » sont de moins bonne qualité qu’en environnement organisé (Bakkenes, Vermunt, & Wubbels, 2010), que ces apprentissages sont superficiels, fortuits et rares (Consuegra, Engels, & Struyven, 2014), et dans un registre plus large qu’ils peuvent même être contre-productifs (Dale & Bell, 1999). A partir d’une conceptualisation théorique de la formation issue du programme de recherche anthropoculturaliste développé par Bertone (2011) et Chaliès (2012), cette étude propose de concevoir, de mettre en œuvre et d’évaluer les effets d’un dispositif de formation continue visant à faire en sorte que « l’apprentissage par accumulation d’expériences professionnelles » deviennent une alternative viable face aux déficiences de la formation continue traditionnelle.


  • Pas de résumé disponible.