Choix de technologies bas CO2 dans l'industrie automobile: effets d'inertie de l'écosystème et incidence des politiques publiques

par Juan Vera Molina

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Franck Lecocq et de Céline Guivarch.

Thèses en préparation à Paris Saclay , dans le cadre de Agriculture, Alimentation, Biologie, Environnement et Santé , en partenariat avec Centre international de recherche sur l'environnement et le développement (laboratoire) et de AgroParisTech (France) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 15-05-2015 .


  • Résumé

    Les efforts de réduction des émissions sont répartis dans tous les secteurs de l'économie pour réduire les impacts du réchauffement climatique dans la planète. L'industrie automobile est réglementée par des politiques publiques pour atteindre des objectifs d'émissions par véhicule dans le moyen et le long terme. Le constructeur automobile doit prévoir une stratégie d'investissements pour développer un parc automobile moins polluant. Dans cette optique, la thèse CIFRE vise à créer un modèle d'optimisation des coûts d'investissements sous contraintes de limite des émissions moyennes de CO2 par constructeur (CAFE) et en prenant en compte des effets d'inerties et d'incertitude.

  • Titre traduit

    Low CO2 technology options in the automobile industry: inertial effects of the ecosystem and influence of public policy


  • Résumé

    Climate Change mitigation efforts have to be distributed in every economy sector. In the automotive industry, low emissions goals have been set on new vehicles sales by public policies in the mid-term and long term. In order to achieve these targets, a car manufacturer has to prepare its investments strategy. The objective of this CIFRE thesis is to create an investment costs optimization model under low emissions constraints (CAFE) including technology inertia and public policy incertitude.