L'esprit et la chair: la critique de Bergson et Merleau-Ponty à l'ontologie objectiviste

par Vanessa DE OLIVERA TEMPORAL

Projet de thèse en Philosophie

Sous la direction de Étienne Bimbenet et de Cristina Morató.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de École doctorale de philosophie (Lyon) depuis le 01-03-2014 .


  • Résumé

    Dans le cadre de cette thèse, nous souhaitons investiguer les concepts d’image chez Henri Bergson (1859-1941) et de forme chez Maurice Merleau-Ponty (1908-1961). En tenant compte le parcours que ces concepts jouent dans leurs oeuvre, en ce qui concerne apporter la plénitude de l’existence vers l’intérieur de la philosophie, ainsi que la façon dont ils sont caractérisés en contraste avec l’artificialité des symboles abstraits, nous nous demandons s’il y aurait la possibilité d’un rapprochement entre les deux. Considérant leurs natures motrice et vitale, est-ce qu’il y aurait une similarité dans la voie qu’ils ouvrent vers la recherche philosophique? Nous essayons de démontrer que ces concepts se rapprochent d’autant qu’ils intègrent un projet commun aux deux philosophes, à savoir, celui d’entreprendre un champ phénoménal capable de remplacer le sujet reflexif du champ transcendantal par la vie elle-même en tant que condition de possibilité de la connaissance.


  • Pas de résumé disponible.