Effets de nanomatériaux chez deux espèces de bivalves le long d’un gradient de salinité : approches intégrées physiologiques et moléculaires

par Vanessa Koehle-Divo

Projet de thèse en Ecotoxicologie

Sous la direction de Laure Giamberini.


  • Résumé

    Les recherches de ce sujet de thèse seront intégrées à l’ANR CESA, NanoSalt (2013 – 2017). Le programme scientifique de la thèse est basé sur des expérimentations utilisant deux espèces de bivalves couvrant un large gradient de salinité (Scrobicula plana et Corbicula fluminea) soumises à des conditions d’exposition réalistes d’un point de vue environnemental (eau, voie trophique, mésocosmes). Le vieillissement des NMMs mimera des conditions réalistes d’utilisation ou de fin de vie et sera testé en fonction du gradient de salinité. Les variations du comportement des nanoparticules seront suivies dans les milieux d’exposition. L’écotoxicité et l’écophysiologie seront suivies dans les différents systèmes d’exposition par la mesure de plusieurs réponses biochimiques et comportementales. Un des objectifs de la thèse est d’évaluer la perturbation de l’expression du protéome par les NMMs. L’analyse comparative du protéome à partir des protéines cytoplasmiques est possible mais la complexité de ce milieu et l’abondance de certaines protéines sont susceptibles de masquer l’identification de certains biomarqueurs spécifiques. Pour réduire la complexité de l’analyse protéomique, nous analyserons uniquement le protéome d’organites intracellulaires choisis à partir des analyses des biomarqueurs sub-cellulaires étudiés en parallèle. L’étude sera aussi ciblée en utilisant les résultats obtenus à partir des biomarqueurs biochimiques et physiologiques. L’identification de protéines fortement dérégulées permettra de mieux comprendre les impacts moléculaires et cellulaires des NMMs métalliques et ainsi, permettra de proposer de nouveaux biomarqueurs spécifiques d’un stress métallique.


  • Pas de résumé disponible.