Etre algérien dans l’armée française : Identités, Influences et Visions de l’avenir (1945- 1954)

par Abdelhakim Ababsa

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Jean-Noël Grandhomme.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole Doctorale Fernand Braudel depuis le 13-10-2015 .


  • Résumé

    L’objectif de ce sujet est d’étudier les anciens combattants et militaires algériens de l’armée française durant la période 1945-1954, avec un accent sur leurs organisations (associations en Métropole et en Algérie), leurs parcours, leurs identités (politiques, régionales, militaires, culturelles, religieuses) et leurs « visions de l’avenir ». A partir des inventaires des ouvrages et des archives traitants des combattants algériens, nous essayerons de dresser une histoire de ces anciens combattants et militaires. Ce sujet étudie une période charnière dans l’histoire des deux pays, au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale et à la veille de la Guerre d’Algérie. Une période peu étudiée et des hommes peu étudiés également. Les interrogations sont nombreuses : Que se dit le militaire algérien? Quelles sont ses idées ? Quel est son contexte ? En effet, le retour au pays, la démobilisation, l’expérience de guerre et les nouvelles idées sont là, dans son esprit et dans celui de son entourage. Les anciens combattants sont dans une impasse historique. Avoir pris part aux Guerres mondiales a crée une division au sein de ces anciens combattants, se voir « prochainement » libres ou mourir pour la France, ou du moins continuer à défendre l’idée de l’Algérie française. Un paysage commence à se dresser, celui d’une division (séparation, guerre) entre frères de sang, de religion mais aussi d’armes. Tel est le paradoxe. Quelle a été donc la stratégie française pour atténuer toute cette déception et ces paradoxes de ses anciens combattants et militaires algériens afin d’éviter toute prise de position qu’elle verrait dangereuse? Cette thèse se projette ainsi dans l’esprit de l’ancien combattant. Il s’agira en effet de comprendre l’impact des influences sur les militaires algériens dans leur choix, leur prise de conscience et la construction de leurs identités. Ainsi nous tenterons de répondre à plusieurs interrogations: quelles ont été les influences et les propagandes (panarabisme, décolonisation…) envers les militaires algériens? Quel a été l’impact de l’Islam, des courants musulmans internes et externes ? Au final les expériences (guerre, politique, décolonisation, nationalisme) de ces militaires a-t-elle forgée en eux des trajectoires différentes, des prises de positions opposées sur différents conflits militaires (Guerre d’Indochine et Guerre d’Algérie)?


  • Pas de résumé disponible.