Gérer le Patrimoine de Création Dom Pérignon : Modéliser et organiser la transmission de connaissances pour la générativité

par Daniel Carvajal perez

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Pascal Le Masson et de Benoît Weil.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de EOS - Économie, Organisation, Société , en partenariat avec Centre de Gestion Scientifique (laboratoire) et de Université de Recherche Paris Sciences et Lettres (établissement opérateur d'inscription) .


  • Résumé

    Comment la transmission de connaissances peut aider les concepteurs du secteur du luxe à réinventer les objets et l'expérience de la marque tout en restant ancrés dans son patrimoine ? Cette question ouverte dans les sciences de gestion et de la conception intéresse le domaine du luxe, tout particulièrement la Maison Dom Pérignon en constante quête de renouvellement. En effet, innover sans trahir les traditions est à l'origine de plusieurs tensions. Dans cette thèse, nous montrons comment la transmission d'un « patrimoine de création » peut aider les concepteurs du secteur du luxe à surmonter ces tensions. En étudiant celui de la Maison Dom Pérignon et ceux contenus dans divers livres de la haute cuisine, nous mettons en évidence trois caractéristiques de ce patrimoine de création qui constituent autant d'axes de recherche : Premièrement, nous décrivons les effets positifs sur l'originalité et l'efficacité opérationnelle que la transmission d'un patrimoine de création peut avoir sur les collectifs de concepteurs conduisant des projets d'innovation. Deuxièmement, en faisant appel aux théories de la conception, nous construisons un modèle formel mettant en relation les structures de connaissance et les types de générativité qu'un patrimoine de création peut provoquer. Nous montrons qu'un même domaine peut en contenir plusieurs, qu'un même patrimoine de création peut favoriser plusieurs types de générativité qui pourraient sembler en principe incompatibles, et que ces différents types de générativité peuvent évoluer à travers le temps. Finalement, nous montrons que la conception d'un patrimoine de création exige des interactions entre concepteurs expérimentés et concepteurs récepteurs afin de formaliser, réorganiser et partager un langage du connu et un langage de l'inconnu. Ce dernier est composé des éléments du premier. Nous mettons aussi en exergue que la structure formelle d'un patrimoine de création peut refléter la structure de l'organisation de conception

  • Titre traduit

    Managing Dom Pérignon's creative heritage: Modelling and organising the transmission of knowledge for generativity


  • Résumé

    How can knowledge transmission help designers in the luxury industries to reinvent the brand's objects and experiences while remaining rooted in its heritage? This open question in the management and design sciences is of interest to the luxury sector, and especially to Dom Pérignon, in constant quest of renewal. Indeed, to innovate without betraying tradition is at the origin of several tensions. In this thesis, we show how the transmission of a "creative heritage" can help designers in the luxury industry to overcome these tensions. By studying the creative heritage of Dom Pérignon and those contained in various haute cuisine books, we highlight three characteristics of this creative heritage that constitute as many lines of research: First, we describe the positive effects on the originality and the operational efficiency that the transmission of a creative heritage can have on the collectives of designers leading innovation projects. Secondly, by using design theories, we construct a formal model linking the knowledge structures and the types of generativity that a creative heritage can promote. We show that a same domain can contain several generativities, that a same creative heritage can favor several types of generativity that might seem incompatible in principle, and that these different types of generativity can evolve over time. Finally, we show that the design of a creative heritage requires interactions between experienced and recipient designers to formalize, reorganize and share a language of the known and a language of the unknown. The latter is composed of the elements of the former. We also highlight that the formal structure of a creative heritage can reflect the structure of the design organization.