De l'innovation instrumentale : développement d'une méthode de conception combinatoire autour d'un langage algorithmique

par Adam BaÏZ

Projet de thèse en Sciences de gestion

Sous la direction de Michel Nakhla.

Thèses en préparation à Paris Sciences et Lettres , dans le cadre de EOS - Économie, Organisations, Société , en partenariat avec Centre de Gestion Scientifique (laboratoire) et de École nationale supérieure des mines (Paris) (établissement de préparation de la thèse) depuis le 01-10-2013 .


  • Résumé

    A l'aune de la rationalisation de l'action publique, et face à l'émergence de nouveaux défis, il est essentiel de savoir appréhender la diversité des instruments de politique publique qui sont à notre disposition, et de savoir en particulier identifier les instruments innovants qui viennent enrichir cette diversité. Or, si l'on s'accorde à définir un instrument innovant comme un instrument à la fois nouveau (i.e. différent de tout autre instrument) et effectif (i.e. ayant été effectivement mis en œuvre), nous avons constaté qu'aucune des nombreuses typologies instrumentales n'est en mesure ni de décrire la singularité de tout instrument ni d'en vérifier l'effectivité. Nous avons alors développé une méthode de conception combinatoire pouvant s'appliquer à tout type d'instruments (de politique publique, de gestion, etc.). En définissant les instruments comme autant de chaînes de causalité préfigurées de l'action collective, nous avons alors développé un langage algorithmique autour d'un certain nombre d'éléments instrumentaux (acteurs, actions, événements, opérateurs logiques et vecteurs d'impact) et de règles de conception. Ainsi, un instrument est nouveau s'il constitue une combinaison nouvelle de ces éléments, et il est effectif si l'on observe, élément par élément, le déroulement de la chaîne de causalité correspondante. En appliquant nos méthodes d'évaluation de la nouveauté et de l'effectivité instrumentale dans le cadre des instruments de maîtrise énergétique, nous avons enfin interrogé e caractère innovant du dispositif des certificats d'économie d'énergie et avons cherché à expliquer les ressorts de son émergence et de ses mutations, dans un contexte de recherche intervention auprès du Ministère de l'Environnement et de l'Ademe.

  • Titre traduit

    Innovation Instruments: development of a combinatory design method via an algorithmic language


  • Résumé

    Given the rationalisation of public action, and the emergence of new challenges, it has become increasingly important to know how to describe the diversity of public instruments, and identify the innovative ones in particular. Yet, if we define an innovative instrument as both a new one (i.e. different from any other instrument) and an effective one (i.e. effectively implemented), we found out that none of the numerous instrumental typologies is able to describe the singularity of any given instrument or to evaluate its effectivity. Therefore, we have developed a combinatory design method that can apply to any type of instrument (public policy instruments, management instruments, etc.) By defining an instrument as a specific intended causal chain of public action, we developed an algorithmic language along some instrumental elements (actors, actions, events, logical operators and impact vectors) and rules of design. In this way, an instrument is new if it corresponds to a new combination of these elements, and it is effective if we can prove the effectivity of its causality, element by element. While applying our evaluation methods of newness and effectivity to the energy demand instruments, we have questionned the innovative nature of the Energy Savings Certificates scheme, and tried to better explain the motivation of its emergence and mutations, in the frame an intervention research alongside the Ministry of Environment and the “Ademe”.