Construire la Cité républicaine : l’exemple de Nancy entre le 10 août 1792 & le 4 brumaire an III

par Clément Daynac

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Stefano Simiz.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine , dans le cadre de Ecole Doctorale Fernand Braudel depuis le 24-09-2015 .


  • Résumé

    Alors que l’Ancien Régime s’éteint avec la destitution de Louis XVI, un nouveau régime se met en place en 1792 : la République. Tout ou presque est à construire et penser, l’organisation des pouvoirs, la place des citoyens et citoyennes, le rapport au temps et à l’espace ; l’univers quotidien des français s’en trouve changé. La ville n’échappe pas à cette transformation, au contraire, elle en est le laboratoire. La cité de Nancy relève de ce contexte général et y additionne son propre vécu politique (trente ans auparavant elle est encore la capitale de l’état indépendant des ducs de Lorraine). Le processus de construction de la Cité républicaine est à l’œuvre autant dans les administrations officielles que dans la sphère du privé, autant dans les auberges que les prisons, autant dans les écrits des alcôves que dans l’oralité de la rue. L’objectif de ce travail de recherche est d’observer et analyser le processus d’expérimentation et d’établissement de la République à Nancy aux débuts de la première du nom (1792-1795), de faire ressentir (dans tous les sens du terme) ce qu’est une ville républicaine et provinciale à la fin du XVIIIe siècle en mesurant les empreintes physiques du nouveau régime sur la Cité, en cartographiant les lieux de sociabilité politique et de pédagogie républicaine ou encore en étudiant les bouleversements créés par la politique sur le quotidien des citoyens et citoyennes de Nancy. Cette thèse est l’occasion d’élaborer une histoire politique du sensible et s’inscrit dans les champs de recherche respectifs de ses deux directeurs (la construction de la Cité républicaine pour Pierre Serna et les mécanismes de l’oralité urbaine pour Stefano Simiz) tout en faisant écho aux questions civilisationnelle et institutionnelle que la brûlante actualité pose aux citoyens et citoyennes du XXIe siècle.


  • Pas de résumé disponible.