Consulats et consuls honoraires de Roumanie dans les grandes puissances ouest-européennes entre les deux guerres mondiales

par Elinor Danusia Popescu

Thèse de doctorat en Etudes européennes, études des relations internationales

Sous la direction de Traian Sandu et de Silviu Miloiu.


  • Résumé

    L’objectif de ma thèse est de réaliser une étude de relations internationales, qui comporte aussi une dimension d’histoire sociale à travers le recrutement de ces élites de la société civile – les consuls honoraires – qui assurent le relais entre cette dernière et la grande diplomatie de carrière. Je me propose de rechercher l’activité consulaire roumaine dans les quatre grandes puissances ouest européennes – choisies, pour équilibrer, parmi deux Etats révisionnistes, donc désireux de transformer les équilibres mis en place lors des traités concluant la Première Guerre mondiale, et deux Etats satisfaits par ces traités – à tous les niveaux : économique, politique, administratif et culturel. La problématique de ma thèse articule donc diplomatie consulaire et grande diplomatie et consiste à évaluer leur convergence politique en faveur des grands vainqueurs français et britannique ou, à l’inverse, le contrepoids que cette diplomatie « mineure » pourrait exercer au bénéfice des frustrés allemand et italien. Cette dernière option est d’autant plus intéressante qu’Allemagne et Italie étaient les principaux partenaires commerciaux de la Roumanie avant 1914.

  • Titre traduit

    Romanian honorary consulates and consuls in the Western European powers during the inter-war period


  • Résumé

    The aim of my thesis is to realise an international relations study, which also includes a dimension of social history through the recruitment of these elites of civil society - the honorary consuls - who ensure the relay between the latter and the great career diplomacy. I propose to research the Romanian consular activity in the four great Western European powers - chosen, to balance, among two revisionist states, so eager to transform the balances put in place during the treaties concluding the First World War, and two states satisfied by these treaties - at all levels: economic, political, administrative and cultural. The rationale of my thesis articulates therefore consular diplomacy and great diplomacy and consists of evaluating their political convergence in favor of the great winners French and British or, conversely, the counterweight that this "minor" diplomacy could exert for the benefit of the frustrated German and Italian. The latter option is all the more interesting because Germany and Italy were Romania's main trading partners before 1914.